Crédit : AFP

MLB

Les perles de Joc Pederson

Publié | Mis à jour

Les perles sont redevenues à la mode à Atlanta et c’est grâce à Joc Pederson.

Le joueur de l’heure chez les Braves d’Atlanta porte un collier de perles blanches depuis la fin de la saison régulière et il est maintenant imité par les centaines de partisans qui souhaitent voir leur équipe remporter la Série mondiale contre les Astros de Houston. 

Mais pourquoi les perles?

«J’aime ça et je trouve que c’est beau, a expliqué Pederson, lors d’un entretien avec le site web du baseball majeur. Ce n'était pas quelque chose qui était censé attirer autant l'attention des médias. C'est juste quelque chose que j'aime. Ça prend de trop grosses proportions.»

«J'ai essayé la chaîne noire et la chaîne en or. Je pense que beaucoup d'autres joueurs l'ont fait, a aussi dit le voltigeur. Mais je ne sais pas, cela a en quelque sorte attiré mon attention. Je me suis dit : "Tu sais, ça a l'air bien." Et j’ai envoyé un texto à mon bijoutier à ce sujet et je me suis fait faire un collier. Les choses sont ensuite devenues un peu folles.»

Il faut croire que les perles réussissent bien à Pederson, qui a grandement contribué au parcours des siens en éliminatoires. Le vétéran de 29 ans a maintenu une moyenne au bâton de ,276, a frappé trois coups de circuit et produit neuf points depuis que son club est en série.

Le collier de perles est donc devenu le symbole du parcours des Braves. Les partisans en portent aux matchs et même plusieurs joueurs des Falcons d’Atlanta, dans la NFL, ont revêtu l’objet avant de prendre leur vol en vue de leur affrontement de dimanche dernier.

Un rare exploit à sa portée 

En plus d’avoir marqué l’imaginaire avec ses perles, Pederson pourrait devenir le neuvième joueur de l’histoire du baseball majeur a remporté la Série mondiale deux années consécutives, mais dans un uniforme différent.

En effet, le natif de la Californie était un membre des Dodgers de Los Angeles en 2020 quand ceux-ci se sont couverts de gloire.

Le dernier à avoir réalisé l’exploit est le joueur d’avant-champ Ben Zobrist avec les Royals de Kansas City (2015) et les Cubs de Chicago (2016).