MLS

Rare moment de réjouissances pour l’Austin FC

Publié | Mis à jour

Profitant d’un peu de chance tôt dans la rencontre, l’Austin FC a vaincu le Dynamo de Houston au compte de 2 à 1, dimanche, au Q2 Stadium, pour garder espoir de quitter les bas-fonds de l’Association de l’Ouest de la Major League Soccer.

L’équipe d’expansion du circuit Garber a ainsi savouré son huitième triomphe de la campagne, mais demeure dans la cave avec 28 points, deux de moins que ses rivaux du jour. Une autre formation texane, le FC Dallas, se trouve entre les deux clubs au classement avec 29 points. 

Les favoris locaux ont pris les devants sur un tir de pénalité à la septième minute. La frappe de Cecilio Dominguez a heurté le poteau à la droite de Marko Maric, mais le ballon a ensuite touché le gardien pour se retrouver dans le filet. Dans les arrêts de jeu de la demie initiale, Sebastian Driussi a doublé la priorité des siens à l’aide d’un tir bas provenant de l’entrée de la zone de réparation.

Les visiteurs ont évité le blanchissage au cours du temps ajouté de la seconde demie quand le défenseur Julio Cascante a accidentellement envoyé le ballon dans la cage de son équipe.

Houston sera l’avant-dernier adversaire du CF Montréal en saison régulière. Les hommes de l’entraîneur-chef Tab Ramos seront de passage au Stade Saputo le 3 novembre.

Le Revolution évite la défaite 

Au Orlando City Stadium, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre a inscrit deux buts dans les dix dernières minutes de jeu et a ainsi fait un match nul de 2 à 2 face au Orlando City SC.

Les champions de la saison régulière de la Major League Soccer (MLS) ont évité de perdre un premier match depuis le 28 août dernier. Cela prolonge donc leurs séries de parties sans défaite à neuf rencontres.

Dans l’affrontement du jour, Adam Buksa a inscrit les deux réussites des visiteurs. Il a d’abord réduit l’écart de moitié à la 81e minute. Le Polonais a habilement redirigé de la gauche un centre de Gustavo Bou.

Buksa a refait des siens dans les arrêts de jeu. Cette fois, il a utilisé sa tête pour rediriger un ballon envoyé dans la surface de réparation par DeJuan Jones.

Les favoris de la foule avaient amassé leurs deux buts lors des 50 premières minutes de ce match. Nani et Daryl Dike en ont été les auteurs.

Le Revolution a dorénavant 70 points au classement. La veille, il a été assuré de remporter le Supporters Shield, et ce, en vertu d’un revers des Sounders de Seattle. Avec encore deux matchs à jouer en saison régulière, le club de la Nouvelle-Angleterre pourrait réussir la meilleure campagne de l’histoire de la MLS. C’est l’édition 2019 du Los Angeles FC qui détient le record avec 72 points, ce qui représente une moyenne de 2,12 points par match joué.

Le Revolution évite la défaite -