LNH

Lucas Raymond, le premier depuis Yzerman!

Publié | Mis à jour

En Lucas Raymond, les Red Wings espèrent avoir trouvé un joueur de concession. L’attaquant de 19 ans n’a rien fait pour atténuer les attentes, dimanche, avec une récolte de quatre points qui l’a placé en excellente compagnie dans l’histoire de l’organisation de Detroit.

Avec au passage un tour du chapeau dans une convaincante victoire de 6 à 3 contre les Blackhawks à Chicago, le Suédois de 19 ans est en effet devenu seulement le troisième joueur de moins de 20 ans à amasser quatre points dans une partie après Gordie Howe et Steve Yzerman. 

«C’est difficile de réaliser, a dit Raymond en point de presse après la rencontre. Je veux dire, ce sont deux des plus grands joueurs à avoir joué dans l'histoire de l’organisation. Mais je vais essayer de ne pas trop y penser. Je veux simplement continuer à jouer, à travailler, à me développer et à [réussir] en équipe et personnellement chaque jour.»

RED WINGS-BLACKHAWKS -

Repêché au quatrième échelon du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2020, Raymond a ainsi totalisé quatre buts et sept points en six parties depuis le début de la campagne. Mais son apport offensif n’est pas son seul atout: il est également capable de contribuer défensivement.

Son entraîneur-chef Jeff Blashill a d’ailleurs été très élogieux à l’endroit de son jeune protégé, qui facilite certainement ses décisions.

«Je pense qu’il fait bien les choses aux deux extrémités de la patinoire, a mentionné Blashill. Il a une sacrée opportunité et il l’a méritée en partie, mais il joue dans la LNH à un jeune âge, ce que peu de jeunes gens ont l'occasion de faire.»

«Il joue avec de très bons joueurs sur un bon trio et obtient des minutes importantes et il en profite.»

L’équipe d’abord 

L’attitude de Raymond est également irréprochable. Comme tout bon joueur de hockey qui se respecte, il a tout d’abord souligné la victoire des siens plutôt que de commenter ses propres exploits.

«C'était amusant, c'est sûr. D’obtenir la victoire après une soirée difficile samedi [en raison d’une défaite contre le Canadien de Montréal] et de réussir ton premier tour du chapeau, a-t-il commencé par dire. Vous essayez toujours de marquer et parfois vous y parvenez et continuez à pousser. Mon état d'esprit était de simplement gagner le match et les buts ont aidé.»

Voyez sa soirée de travail dans la vidéo ci-dessus.