Red Wings vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

De Damphousse à Mathieu Perreault

Publié | Mis à jour

Il n’y a rien d’éternel dans la vie, comme au hockey. Depuis 23 ans, Vincent Damphousse retrouvait son nom dans une catégorie bien spécifique, celle du dernier Québécois à obtenir un tour du chapeau dans l’uniforme du Canadien à Montréal.

Damphousse avait marqué trois buts dans un gain de 8 à 2 du CH contre le Lightning de Tampa Bay. C’était le 28 mars 1998. À cette époque, on parlait encore du Centre Molson.

• À lire aussi: Mathieu Perreault, le Québécois le plus méconnu de la LNH

• À lire aussi: «Une soirée inoubliable»

Samedi soir, Mathieu Perreault a pris le relais de Damphousse en connaissant à son tour une soirée de trois buts. En troisième période, les partisans ont scandé des « Perreault, Perreault, Perreault » après le troisième but du numéro 85 dans un filet désert. Malgré un pointage de 5 à 1, Jeff Blashill avait retiré le gardien Alex Nedeljkovic au profit d’un sixième joueur. Il n’y a jamais eu de remontée magique des Red Wings. Mais Blashill aura finalement offert un cadeau à Perreault.

Et pour Damphousse, c’était la fin d’un drôle de règne.

«Je regardais le match samedi et j’étais vraiment heureux pour Mathieu, a dit Damphousse en entrevue téléphonique au Journal. Sur le coup, je n’ai pas pensé que j’étais le dernier joueur québécois qui avait réussi un tour du chapeau à Montréal. Honnêtement, je l’ignorais avant de le lire sur Twitter.»

«Mathieu arrive à Montréal, il est heureux de porter l’uniforme du Canadien, a poursuivi Damphousse. Il a choisi de poursuivre sa carrière à Montréal. C’est un petit gars de Drummondville. Pour un Québécois, le simple fait de jouer pour le Canadien, c’est gros. Quand tu connais un match de trois buts avec l’équipe de ton enfance, c’est encore plus magique. Il l’a fait à un moment où le Canadien traversait une période creuse.»

Contre qui ? 

Auteur d’un tour du chapeau pour la troisième fois de sa carrière, Perreault avait le sourire d’un gamin en conférence de presse après la victoire de 6 à 1 contre les Red Wings.

«Quand ils ont commencé à scander mon nom, j’avais des frissons dans le dos. C’était un moment spécial. Je m’en souviendrai toute ma vie. C’est une sensation incroyable.»

Avant la visite des Wings, Perreault avait déjà marqué trois buts avec les Capitals de Washington (24 janvier 2012) et quatre buts avec les Jets de Winnipeg (13 janvier 2015). Mais il a dit qu’il garderait toujours une place dans son cœur pour ce match de trois buts avec le CH.

Perreault a recyclé un cliché en disant qu’il était pour s’en souvenir toute sa vie. Dans son cas, on le croit sur parole. Mais pour Damphousse, c’est une autre histoire. L’ancien numéro 25 du Tricolore cherchait à se remémorer sa dernière soirée de trois buts à Montréal.

«C’était contre qui, ce tour du chapeau ? C’était contre Hartford ? Je n’ai pas d’idée», a-t-il lancé en riant.

Non, ce n’était pas les Whalers. C’était bien le Lightning. Une équipe qui était dirigée au mois de mars 1998 par Jacques Demers et qui comptait notamment sur les présences des Darcy Tucker, Stéphane Richer, Enrico Ciccone et Paul Ysebaert. Mark Fitzpatrick et Zac Bierk étaient les deux gardiens du Lightning lors de cette soirée du 28 mars 1998.

«Je n’ai pas de mémoire ! Je ne me souviens pas de ce match. Je m’excuse, mais même en entendant les noms des gars qui avaient les passes sur mes buts ou les noms des gardiens du Lighthning, je n’ai pas plus d’images en tête de cette rencontre. Le Lightning n’avait pas une grosse équipe à cette époque.»

Martin Rucinsky et Jonas Höglund avaient obtenu des passes sur deux des trois buts de Damphousse, alors que Patrice Brisebois avait servi de complice pour l’autre but.

12 plaques 

Damphousse a généralement une très bonne mémoire. Dans une carrière de près de 1400 matchs (1378), il y en a qui deviennent plus flous. Même pour un tour du chapeau. «J’ai onze ou douze tours du chapeau dans la LNH, a répliqué l’homme de 53 ans. Je connais le chiffre puisqu’on me remettait une plaque après un tour du chapeau. J’ai réussi mon dernier avec les Sharks à San Jose (3 avril 1999).»

Après une rapide recherche, on recense douze tours du chapeau pour Damphousse dans la LNH. Il a réalisé cet exploit à sept reprises avec le Canadien, trois fois avec les Maple Leafs, une fois avec les Oilers et une fois avec les Sharks.

 Entre Damphousse et Perreault, trois Québécois ont obtenu des tours du chapeau avec le CH, mais ils l’ont fait sur des patinoires adverses. Phillip Danault, Maxim Lapierre et Yanic Perreault sont les trois joueurs en question.