Crédit : AFP

MLB

Les Yankees gardent leur gérant

Publié | Mis à jour

Le gérant Aaron Boone sera de retour à la barre des Yankees de New York, car l’organisation lui a consenti une nouvelle entente de trois ans.

Le pacte comprend une année d’option.   

Le club new-yorkais a conclu la campagne 2021 avec un dossier de 92-70, le même que les Red Sox de Boston. Les deux formations se sont affrontées dans le match des meilleurs deuxièmes de la Ligue américaine de baseball et les Sox ont eu le dernier mot.

Boone, 48 ans, avait terminé son contrat et certains se sont interrogés quant à son avenir à New York. Néanmoins, les Yankees croient pouvoir décrocher un titre avec l’ancien joueur aux commandes.

«En Aaron Boone, nous avons une personne et un instructeur possédant le flair du baseball et le respect généralisé à l’intérieur de notre vestiaire pour continuer de nous guider, a déclaré le propriétaire Hal Steinbrenner par voie de communiqué. En tant qu’équipe et organisation, nous devons progresser, évoluer et nous améliorer. Il nous faut être meilleurs, tout simplement. Je sais qu’Aaron partage complètement nos attentes du succès et je mise sur son intelligence, ses instincts et son leadership dans notre quête d’un championnat.»

Désir mutuel 

Depuis son arrivée comme entraîneur-chef en 2018, Boone a présenté une fiche de 328-218, les siens empochant au moins 100 victoires lors de ses deux premières saisons. Toutefois, il n’a jamais mené la formation en Série mondiale; les Yankees n’ont pas enlevé les grands honneurs depuis 2009. Par contre, cela ne l’a pas empêché de vouloir demeurer dans le giron du club et ses souhaits ont été exaucés.

«J’aime être ici, j’aime travailler avec ce groupe, avait-il déclaré après le revers de sa troupe aux mains des Sox. Peu importe ce qui arrivera, je serai en paix avec la décision et je sais que je peux garder la tête haute.»

Au plan des effectifs, les Bombardiers du Bronx auront à déterminer l’avenir de quelques joueurs-clés, notamment le cogneur Aaron Judge, admissible au marché de l’autonomie dans un an. Pour leur part, Corey Kluber et Anthony Rizzo deviendront libres comme l’air cet automne.