Crédit : AFP

MLB

Enrique «Kiké» Hernandez, le Monsieur Octobre 2.0

Publié | Mis à jour

Durant sa carrière marquée par ses nombreux coups d’éclat en séries éliminatoires, le redoutable cogneur Reggie Jackson était surnommé Monsieur Octobre par ses admirateurs, mais les partisans de baseball ont aujourd’hui possiblement trouvé celui lui ayant en quelque sorte succédé cette année.

L’une des raisons expliquant les succès des Red Sox de Boston en séries 2021 a pour nom Enrique Hernandez. Le voltigeur de centre porte le surnom de «Kike», mais celui de «Monsieur Octobre 2.0» lui collerait bien à la peau ces temps-ci. Au cours de ses cinq plus récentes parties, il a récolté 15 coups sûrs en 25 présences au bâton, ce qui inclut cinq circuits et quatre doubles. Sa moyenne au bâton durant cette séquence est ainsi de ,600 et sa moyenne de puissance, de 1,360.   

Conséquemment, il n’est pas surprenant de voir les Sox bien en vie en série de championnat de la Ligue américaine de baseball. En fait, Hernandez excelle depuis le début des matchs d’après-saison, et ce, même s’il a frappé pour ,250 seulement pendant le calendrier régulier.

Lors du duel du meilleur deuxième face aux Yankees de New York, il a obtenu trois coups sûrs. Puis, en série de division contre les Rays de Tampa Bay, il a maintenu une moyenne à la plaque de ,450, totalisant deux longues balles et six points produits. Enfin, il a ajouté deux coups de quatre buts dans les deux premiers chocs de la confrontation face aux Astros de Houston.

«L’importance du match est ce qui me permet de demeurer concentré et de faire le travail. [...] C’est octobre et c’est excitant», a-t-il déclaré aux médias, samedi, tel que rapporté par le site MLB.com.

«Nous savions qu’il pouvait frapper, a renchéri l’instructeur des frappeurs des Sox, Tim Hyers, au magazine "Sports Illustrated". C’est incroyable de le voir accomplir ça soir après soir.»

Changement profitable   

Interrogé à savoir les motifs expliquant les réussites de son protégé, Hyers a précisé qu’il s’était déplacé «quelque peu» sur le côté dans le rectangle des frappeurs. La décision d’aller de l’avant avec cette légère modification a été prise juste avant les éliminatoires.

«Il fallait seulement atteindre la balle quand elle est plus proche de lui. [...] Je ne pense pas que ce soit un truc majeur, mais vous savez, un pouce ici ou là pour frapper une balle à effet plus rapidement [peut faire la différence]», a-t-il dit.

Le choix semble avoir été judicieux, surtout qu’Hernandez frappe pour ,195 en carrière sur les balles à effet; en 2021, sa moyenne fut de ,200. Les lanceurs adverses semblent bien au fait de ces statistiques, car parmi les tirs décochés vers le joueur des Sox, 33 % étaient des balles à effet. La moyenne pour un frappeur est de 29,6 %.

-La série Astros-Red Sox se poursuivra lundi au Fenway Park.