Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Zack Kassian veut continuer de se battre

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Oilers d’Edmonton Zack Kassian a vécu un moment apeurant après s’être battu pendant le calendrier préparatoire de la présente campagne.

Le 7 octobre dernier, sa tête a frappé durement la glace après une bagarre avec Zack MacEwen des Canucks de Vancouver. Celui qui a brièvement été un membre de l’organisation du Canadien de Montréal avait perdu son casque pendant le combat.

• À lire aussi: Zack Kassian sous le protocole des commotions

«Je me souviens de tout jusqu’à ce que je frappe la glace, a indiqué Kassian vendredi, lors d’un entretien avec le réseau Sportsnet. Je me souviens de tomber et de m'être dit “Uh, oh”. Je suis ensuite revenu à moi et il y avait plusieurs personnes autour de moi. C’était un accident apeurant. Ce sont des choses qui arrivent.»

«Je suis resté étendu sur la glace pendant quelques secondes. C’est dur à regarder, mais quand tu joues au hockey sur des patins et que tu perds ton casque, ça peut être dangereux.»

Qu’à cela ne tienne, Kassian n’a pas l’intention de changer son fusil d’épaule et pense sincèrement que les bagarres doivent demeurer une composante de son sport.

«Personnellement, je pense que les bagarres devraient toujours faire partie du hockey. Des combats prévus d'avance? Je ne crois pas qu’il y ait de la place pour ça. Mais dans le feu de l’action ou pour défendre des coéquipiers... c’est un sport émotif et il y aura toujours des bagarres ici et là. C’est ce qui fait en sorte que le hockey est unique.»

Une corde à son arc

Depuis de nombreuses années, plusieurs voix s’élèvent pour mettre fin aux combats sur la glace. Il y a d’ailleurs une forte diminution de ceux-ci depuis deux décennies.

Kassian ne veut toutefois rien savoir de ces gens-là.

«Si je les avais écoutés, je n’aurais probablement pas atteint la LNH. C’est l’une de mes habilités. C’est l’un des éléments qui font de moi un joueur unique, et ce, du junior à maintenant. J’ai donné une superbe vie à ma famille et c’est quelque chose que j’aime faire.»

«Je me considère comme un bon joueur de hockey. Je n’attache jamais mes patins en me disant que je dois me battre tous les soirs.»

Le père de famille de 30 ans effectuera son retour au jeu samedi soir, dans un affrontement contre les Flames de Calgary. Il avait été contraint de rater le premier match des siens en saison régulière.

«Je suis revenu rapidement après l’incident. J’ai fait plusieurs tests et ils sont tous revenus positifs. Je suis correct pour jouer», a affirmé Kassian.