Canadiens de Montréal

Renaud Lavoie fustige les officiels

Publié | Mis à jour

La pénalité décernée mercredi soir à Josh Anderson, en toute fin de match, est exactement le type de décision qui nuit à la crédibilité des officiels de la Ligue nationale de hockey. 

Voilà le message qu’a livré Renaud Lavoie, jeudi, à l’occasion d’une apparition aussi dynamique que percutante lors de l’émission «JiC».

«Toute cette mascarade commence lors de la scène précédente où l’arbitre Gord Dwyer va voir Jake Campbell pour lui dire qu’il a vu la collision entre Brendan Gallagher et lui. Si tu l’as vu, comme tu le dis si bien, lève le bras, voyons donc! 

«Lève ton bras parce que sinon, ce que ça engendre, c’est une situation comme celle que l’on a vue hier soir: deux joueurs des Maple Leafs vont encercler Gallagher quelques minutes plus tard pour lui faire la vie dure.»

L’informateur a poursuivi son intervention. 

«Sur cette séquence, il y a assurément un joueur des Leafs qui aurait dû être envoyé au cachot. Mais le comble, c’est Dominique Ducharme qui nous dit en point de presse qu’on a donné une pénalité à Josh Anderson parce qu’il est arrivé trop vite dans le coin pour prêter main forte à Gallagher. Trouvez-moi un endroit dans le livre des règlements où il est stipulé qu’on ne peut pas arriver trop vite pour aider un coéquipier!»

Pour Jean-Charles Lajoie, il est évident que l’infraction appelée contre le no 17 du CH l’a été parce que l’officiel se jugeait redevable aux torontois après ne pas avoir puni Gallagher. 

«Et il faut que ça cesse, ce genre de pratique!», a lancé Lavoie avec vigueur. 

«Ce sont exactement des décisions comme celles-là qui minent la crédibilité des arbitres.»

«Des sujets de ce type, les officiels nous en donnent quotidiennement! On a qu’à les ramasser par terre...»