JiC

«Je suis convaincu qu'on peut faire les séries éliminatoires» - Alain Vigneault

Publié | Mis à jour

Alain Vigneault n'a aucun doute, son équipe a tout ce qu'il faut pour participer aux prochaines séries éliminatoires. 

C'est ce que l'entraîneur-chef des Flyers a déclaré, lors d'une entrevue avec Jean-Charles Lajoie, jeudi.   

«Je suis convaincu qu'on a une équipe pour faire les séries éliminatoires et c'est ce qu'on va faire. Il faut que les choses tombent en place aussi. On a plusieurs blessures, j'ai dix joueurs que je voyais aider les Flyers qui ne sont pas disponibles en début de saison. On vient d'aller chercher Patrick Brown et Zack MacEwen au ballottage. On aurait aimé donner l'opportunité à des joueurs, mais ils ne sont pas là. C'est le merveilleux monde du sport. Les autres devront produire et nous aider à gagner.»

Le pilote de la formation de Philadelphie a tenu à louanger son patron, Chuck Fletcher, pour les nombreuses acquisitions effectuées lors de la saison morte.

«Après l'élimination de l'an dernier, on a pris le temps de décompresser pour ensuite analyser les choses avec la tête froide. On avait une liste de besoins à combler et tout ce qu'il y avait sur la liste a été fait. On n'avait rien contre les joueurs qui ont quitté. Mais à un moment donné, si tu veux des résultats différents, tu dois apporter des changements. Chuck Fletcher a été en mesure d'accomplir ce qu'on avait demandé. C'est maintenant aux entraîneurs et aux joueurs d'être sur la même page pour avoir les résultats qu'on s'attend d'avoir. J'aime l'enthousiasme et la nouvelle énergie, mais il reste à prouver qu'on peut faire le travail sur la patinoire.»

Pour obtenir du succès, les Flyers devront toutefois beaucoup mieux jouer défensivement qu'ils le faisaient l'an dernier. À ce niveau, Vigneault croit que les nouveaux joueurs devraient aider à corriger le problème.

«L'an dernier, le focus a beaucoup été sur nos gardiens. Mais nous, comme équipe, on devait jouer beaucoup mieux devant eux. Avec les additions de Ryan Ellis, Rasmus Ristolainen et Keith Yandle, on pense pouvoir mieux jouer défensivement. Les acquisitions de Cam Atkinson et Derick Brassard vont aider aussi. Tu n'as aucune chance d'avoir du succès dans la LNH si tu n'es pas en mesure de bien jouer défensivement.»

L'entraîneur des Flyers a également souligné le courage de Kevin Hayes. Malgré le décès de son frère Jimmy, il a toujours insisté pour demeurer dans l'entourage de l'équipe. 

«Pour lui, le meilleur endroit pour être, c'est ici avec son équipe. Même s'il est blessé pour les dix premiers matchs, il voulait être avec l'équipe pour aider les nouveaux joueurs à s'intégrer à la culture qu'on a ici à Philadelphie. Tout le monde est derrière lui, c'est une personne extraordinaire.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.