LNH

Dure entrée en matière pour Marc-André Fleury

Publié | Mis à jour

Le gardien Marc-André Fleury espérait beaucoup mieux pour son premier match avec les Blackhawks de Chicago, mercredi. L’Avalanche du Colorado l’a malmené aussitôt la rondelle déposée sur la patinoire.

Le gagnant du trophée Vézina en 2020-2021 effectuait ainsi ses débuts avec l’organisation de l’Illinois, qui l’avait acquis des Golden Knights de Vegas pendant la saison morte. Or, les «Avs» ont marqué trois fois dans un intervalle d’un peu plus de cinq minutes pour se sauver avec un gain de 4 à 2. 

Fleury a cédé devant Jack Johnson à la cinquième minute de jeu. Puis, Gabriel Landeskog et Bowen Byram ont creusé l’écart. Malgré ses 32 arrêts, le Québécois n’a pu mener les siens à bon port. Cependant, son entraîneur-chef Jeremy Colliton était loin de lui faire porter le blâme après le revers.

«Évidemment, ce n’est pas le départ que nous voulions, a affirmé le pilote au site NHL.com. Je pense que les premières séquences sur la glace étaient correctes. On a quelques occasions de compter. Par contre, quand ils ont inscrit leur premier but, la partie est devenue hors de contrôle et on s’est retrouvé dans un profond fossé.»

«Il est évident que nous n’avons pas accompli du bon travail face à leurs contre-attaques. Nous n’avions pas assez de gars à l’arrière et nos joueurs ne se sont pas repliés, a déploré Colliton. Je ne pense pas qu’on ait suffisamment stoppé leurs poussées et ils ont pu se frayer un chemin. Il y a eu trop de chances de marquer et ils ont capitalisé.»

De beaux compliments 

Même s’il a perdu, «Flower» a reçu les compliments de son vis-à-vis Darcy Kuemper, qui a su préserver l’avance du Colorado.

«Certes, il est une légende et digne du Temple de la renommée. C’est toujours un honneur de l’affronter. Il est quelqu’un que j’admire, mais ça reste spécial de le vaincre.»

En raison de cet échec, Fleury ne pourra pas répéter son départ de la campagne précédente, quand il avait triomphé à ses cinq premières sorties avec les Knights. À sa sixième rencontre, les Ducks d’Anaheim avaient freiné sa séquence en l’emportant 1 à 0, mais le vétéran avait enchaîné avec deux gains successifs, en route vers une fiche globale de 26-10-0 et le premier Vézina de sa carrière.

Les Hawks seront de retour en action vendredi en visitant les Devils du New Jersey. Le lendemain, ils se rendront à Pittsburgh afin d’y affronter les Penguins, le club pour lequel Fleury a évolué pendant 13 saisons.