FBN-SPO-CHICAGO-BEARS-V-LAS-VEGAS-RAIDERS

Photo : Rich Bisaccia devient l’entraîneur-chef par intérim des Raiders de Las Vegas. Crédit : Photo AFP

NFL

Tout n’est pas perdu pour les Raiders

Publié | Mis à jour

Maintenant que les événements des derniers jours ont précipité la sortie de Jon Gruden, les Raiders semblent plongés dans une chute aussi vertigineuse que celle de leur ex-entraîneur en chef. En réalité, tout n’est peut-être pas si sombre quant au futur de l’équipe.

Quand des courriels portés au grand jour ont fait état de propos racistes, misogynes et homophobes, les carottes étaient cuites pour Gruden, qui a remis sa démission.

Les Raiders aiment bien leur image de hors-la-loi, mais en termes d’inclusion, ils se sont toujours fait une fierté d’être des pionniers. L’embauche du premier entraîneur-chef noir (Art Shell), de l’un des premiers entraîneurs hispanophones (Tom Flores) et d’une femme dans un haut poste de direction (Amy Trask) démontre qu’il s’agissait plus que d’un simple principe vertueux.

Dans ce contexte, Gruden n’allait pas survivre. Ce qui ne signifie pas que les Raiders sont morts. Il sera évidemment difficile cette saison de relancer l’équipe après une séquence de deux défaites et tout ce mélodrame. Les Raiders ne sont toutefois plus l’équipe moribonde qu’ils étaient il y a quelques années à peine.

Bisaccia en intérim

Pour l’instant, c’est à Rich Bisaccia que revient le mandat quelque peu ingrat de redresser la barque dans la houle actuelle. Il n’est pas connu du commun des mortels, mais à titre d’entraîneur-chef adjoint et coordonnateur des unités spéciales depuis 2018, il s’avérait l’homme de la situation.

Bisaccia obtient maintenant une audition de 12 matchs, et ayant longtemps évolué aux côtés de Gruden même à ses années à Tampa, il ne devrait pas y avoir un grand dépaysement pour les joueurs dans la routine.

Les prochains candidats

À moins d’une première présence en séries depuis 2016, il serait étonnant que Bisaccia soit aux commandes de l’équipe la saison prochaine.

Le prochain entraîneur n’arrivera pas en situation désespérée avec une attaque qui a les éléments en place pour produire et une défensive qui gagnerait à maintenir le coordonnateur Gus Bradley dans son rôle actuel.

Selon les estimations actuelles, les Raiders devraient bénéficier d’une cinquantaine de millions disponibles sous le plafond salarial, si le propriétaire Mark Davis, après un déménagement coûteux à Las Vegas, souhaite dépenser. L’équipe n’a pas non plus hypothéqué sa banque de choix pour le futur.

Quant aux prochains candidats pour le poste, les années d’expérience des coordonnateurs offensifs Eric Bieniemy et Brian Daboll au sein d’organisations qui connaissent autant de succès que les Chiefs et les Bills pourraient jouer en leur faveur.

Les Raiders pourraient aussi opter pour de jeunes esprits offensifs en vogue comme Joe Brady (Panthers) et Kellen Moore (Cowboys).

En attendant, bon match du jeudi soir entre Buccaneers et Eagles !

DUEL DU JEUDI  

LES FORCES EN PRÉSENCE  

Buccaneers de Tampa Bay  

  • Tom Brady | quart-arrière | 15 T, 2 INT, 1767 verges  
  • Leonard Fournette | porteur de ballon | 1 T, 251 verges   
  • Mike Evans | Receveur | 4 T, 393 verges   

Eagles de Philadelphie  

  • Jalen Hurts | quart-arrière | 7 T, 3 INT, 1365 verges   
  • Miles Sanders | porteur de ballon | 0 T, 214 verges   
  • DeVonta Smith | receveur | 1 T, 314 verges  

JOUEUR À SURVEILLER 

Kenneth Gainwell | Porteur, Eagles

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-PHILADELPHIA-EAGLES
Crédit photo : Photo AFP

À sa première saison, il était difficile de s’attendre à une grosse production de Kenneth Gainwell, dans un champ-arrière qui misait déjà sur Miles Sanders. Or, Gainwell a fière allure malgré des opportunités limitées, avec une moyenne de 4,8 verges par portée. Surtout, il est utilisé dans le jeu aérien avec 14 réceptions. Il a même été ciblé plus souvent (21 fois) que Sanders (19 fois). Les entraîneurs apprécient la versatilité du choix de cinquième tour.

MA PRÉDICTION

Buccaneers 34 - 23 Eagles 

1. Bills de Buffalo 4-1 

Semaine dernière : 3

Les Bills ont marqué au moins 35 points dans quatre matchs de suite. Ils ont battu leurs opposants par une moyenne de 28,8 points, dont les Chiefs par 18. C’est un véritable rouleau compresseur et il n’y a pas de limite à ce qu’ils peuvent accomplir.

2. Cardinals de l’Arizona 5-0 

Semaine dernière : 1

Certains diront qu’avec leur fiche parfaite, les Cards mériteraient de trôner au sommet de ce classement. Ils ont toutefois battu de justesse des 49ers maganés. La perte de l’ailier rapproché Maxx Williams et du centre Rodney Hudson fera mal. Gros test à venir face aux Browns.

3 Buccaneers de Tampa Bay 4-1 

Semaine dernière : 2

Le receveur Antonio Brown semble à son meilleur depuis ses belles années à Pittsburgh. Il est devenu dimanche le joueur qui a atteint les 900 réceptions le plus rapidement de l’histoire, en 143 matchs. Les blessures en défensive continuent de hanter les Bucs. Cette fois, c’est Lavonte David.

4. Packers de Green Bay 4-1 

Semaine dernière : 4

Il est vrai que les Packers n’ont pas brillé face aux Bengals malgré la victoire, mais ils étaient privés de trois partants de grande qualité sur la ligne offensive. À voir comment Ja’Marr Chase a galopé dans les prés contre la défensive des Packers, la perte de Jaire Alexander pour au moins trois matchs sera pénible.

5. Rams de Los Angeles 4-1 

Semaine dernière : 5

Le doigt de Matthew Stafford ne semble pas trop l’incommoder, lui qui a accumulé 365 verges face aux Rams. Plus encourageant encore, Robert Woods, avec 12 réceptions, semble enfin trouver sa place dans l’attaque. L’attention ne pouvait pas éternellement être sur Cooper Kupp.

6. Chargers de Los Angeles 4-1 

Semaine dernière : 6

Les Chargers deviennent l’une des équipes les plus spectaculaires à voir jouer. Il y a non seulement les pétarades de Justin Herbert et ses receveurs, mais l’entraîneur-chef Brandon Staley jette les conventions aux poubelles en y allant à répétition sur des quatrièmes essais.

7. Ravens de Baltimore 4-1 

Semaine dernière : 7

Lamar Jackson n’a jamais été aussi important aux succès des Ravens qu’en ce moment. Face aux Colts, il a été responsable de 504 des 523 verges de l’attaque des siens. Il a complété 86 % de ses 43 passes dans une remontée épique. Et enfin, la chimie avec Marquise Brown opère à plein régime.

8. Cowboys de Dallas 4-1 

Semaine dernière : 10

La saison dernière, les Cowboys avaient mis 14 semaines avant d’enregistrer quatre victoires. Cette saison, ils y sont en cinq semaines. Quelle différence une année peut faire, avec un quart-arrière en santé ! La dernière fois que les Cowboys ont débuté à 4-1 en 2016, ils ont fini 13-3.

9. Browns de Cleveland 3-2 

Semaine dernière : 8

Si l’on voit le verre à moitié plein, les Browns ont tout fait à l’attaque pour battre les Chargers. Ils sont quand même devenus la première équipe de l’histoire à perdre un match malgré 42 points, 500 verges et aucun revirement. C’est dire à quel point leur défensive a été exécrable.

10. Titans du Tennessee 3-2 

Semaine dernière : 17

On aimerait parler de quelqu’un d’autre que Derrick Henry chez les Titans, mais c’est impossible. Il est en voie de gagner 2168 verges au sol s’il maintient le rythme, ce qui battrait un record vieux de 37 ans, quand Eric Dickerson avait couru pour 2105 verges.

11. Saints de La Nouvelle-Orléans 3-2 

Semaine dernière : 18

Les Saints ont tenté 30 passes face à Washington, eux qui étaient derniers au chapitre du nombre de passes tentées. Ils ont eu droit au manège habituel avec Winston : quatre passes de touchés, mais aussi une interception et un échappé. Des jeux énormes, mais 50 % de passes complétées.

12. Chiefs de Kansas City 2-3 

Semaine dernière : 9

Les Chiefs misent depuis quatre ans sur le fait que même s’ils ont une défensive ordinaire, Patrick Mahomes aidera à marquer plus de points que l’adversaire. Cette saison, les 154 points marqués sont inférieurs aux 163 points accordés. Défensive ordinaire, ça va, mais pitoyable, non !

13. Bengals de Cincinnati 3-2 

Semaine dernière : 15

Plusieurs blâment Evan McPherson pour la défaite, mais que dire de la gestion de fin de match de l’entraîneur Zac Taylor ? En prolongation, plutôt que de continuer d’attaquer les Packers, il s’est contenté de courses pour mener à un autre botté raté. Trop facile de gueuler contre un botteur.

14. 49ers de San Francisco 2-3 

Semaine dernière : 13

Le jeune Trey Lance n’a pas débuté dans des conditions idéales, face aux Cardinals. Il n’a pas élevé l’équipe, mais ses receveurs ne l’ont pas aidé avec quelques passes échappées, tout comme sa ligne offensive avec de nombreuses pénalités. Les Niners ont été 1 en 5 sur les quatrièmes essais.

15. Raiders de Las Vegas 3-2 

Semaine dernière : 11

Jon Gruden est parti. La pression serait vite devenue insoutenable. L’attaque doit maintenant retrouver son rythme du début de saison. Ce n’était pas chic du tout face aux Bears. Avec des matchs à venir face aux Broncos, Eagles et Giants, la saison peut encore être rescapée.

16. Panthers de la Caroline 3-2 

Semaine dernière : 14

Est-ce que tout le monde qui s’excitait devant le début de saison de Sam Darnold se garde maintenant une petite gêne ? Ses touchés au sol l’ont fait bien paraître, mais depuis, les interceptions s’accumulent beaucoup plus vite que les passes de touchés.

17. Bears de Chicago 3-2 

Semaine dernière : 24

Quelle journée formidable pour Kahlil Mack! Le chasseur de quarts a eu sa revanche contre l’équipe qui l’a échangé en 2018 avec un sac et huit plaqués en plus d’avoir rabattu Derek Carr au sol sur un converti de deux points. Il a rappelé aux Raiders qu’il ne serait pas de trop à Vegas.

18. Patriots de la Nouvelle-Angleterre 2-3 

Semaine dernière : 19

Mac Jones continue de grandir de semaine en semaine. Face aux Texans, il a orchestré une poussée victorieuse à partir de sa ligne de 13 en écoulant sept longues minutes au tableau avant le placement victorieux. Pour le développement d’un jeune quart-arrière, c’est une étape importante.

19. Seahawks de Seattle 2-3 

Semaine dernière : 12

La blessure au doigt de Russell Wilson le tiendra à l’écart pour au moins quatre semaines. Certains avancent même six semaines d’absence. Difficile d’imaginer que les Seahawks survivront à cette perte en allant à la guerre avec Geno Smith et leur défensive éprouvée.

20. Steelers de Pittsburgh 2-3 

Semaine dernière : 25

Au moment où les Steelers semblent trouver du rythme à l’attaque, voilà que le receveur JuJu Smith-Schuster tombe au combat. Au moins, la ligne offensive prend du mieux et le porteur Najee Harris est devenu le premier de l’équipe à gagner 100 verges au sol depuis la semaine 6, l’an passé.

21. Broncos de Denver 3-2 

Semaine dernière : 16

L’attaque est en panne sèche et en défensive, la tertiaire ne fait pas le travail attendu. Cette unité qui semblait être en voie de devenir une force de l’équipe a concédé de gros jeux aux Steelers, qui peinaient jusque-là à faire voyager le ballon. Les Broncos doivent éviter la chute libre.

22. Eagles de Philadelphie 2-3 

Semaine dernière : 27

Jalen Hurts est devenu le deuxième quart des Eagles, après l’illustre Randall Cunningham, à connaître deux matchs avec deux touchés au sol. Mais la meilleure nouvelle du jour est la tenue du demi de coin Darius Slay, avec deux interceptions. Sa première année à Philly avait été difficile.

23. Vikings du Minnesota 2-3 

Semaine dernière : 21

Les Vikings l’ont emporté face aux Lions, mais pas de quoi se bomber le torse après avoir eu besoin de tout leur petit change. Après avoir inscrit seulement sept points face aux Browns, l’attaque a encore été au neutre contre Detroit avec 288 verges et trois en 11 sur les troisièmes essais.

24. Équipe de Washington 2-3 

Semaine dernière : 20

L’équipe de Washington a manqué d’opportunisme face aux Saints avec seulement deux touchés en cinq présences dans la zone payante. Après sa belle performance de la semaine précédente, Taylor Heinicke est revenu sur terre avec deux interceptions, dont une à la porte des buts.

25. Falcons d’Atlanta 2-3 

Semaine dernière : 28

Chapeau à Arthur Smith et aux Falcons pour leur solide prestation offensive, malgré que leurs deux meilleurs ailiers espacés étaient à l’écart. Cordarrelle Patterosn continue d’être impliqué à toutes les sauces et Kyle Pitts a connu un premier grand match.

26 Colts d’Indianapolis 1-4 

Semaine dernière : 22

Tout un désastre que ce début de saison et cette déconfiture au quatrième quart face aux Ravens ! Au moins, Carson Wentz semble prendre ses aises et dans quatre de leurs cinq prochains matchs, les Colts affronteront une équipe avec une fiche perdante.

27. Giants de New York 1-4 

Semaine dernière : 23

En deuxième demie, face aux Cowboys, les Giants étaient privés de sept partants de début de saison à l’attaque. Saquon Barkley s’est de nouveau blessé, Daniel Jones a été sonné, Kenny Golladay s’est fait mal au genou et même le bloqueur Andrew Thomas, qui progressait, est sur la touche.

28. Dolphins de Miami 1-4 

Semaine dernière : 26

Les Dolphins sont atroces en ce moment, mais ont bon espoir que Tua Tagovailoa regagne son poste de partant dimanche. Son retour ne pourrait pas se faire plus en douceur, face aux Jaguars et aux Falcons ensuite. Encore faut-il que la défensive en papier mâché résiste.

29. Jets de New York 1-4 

Semaine dernière : 29

La tenue affreuse des Jets à tous leurs matchs en première demie se poursuit, eux qui ne revendiquent que 13 points lors des deux premiers quarts et qui ensuite rament pour tout rattraper. Avec 9 min 30 s à jouer, Zach Wilson avait été limité à 65 verges avant de se mettre en marche.

30. Lions de Detroit 0-5 

Semaine dernière : 30

Pour la première fois depuis 2015, les Lions sont 0-5. Le quart-arrière Jared Goff multiplie les bourdes avec sept revirements cette saison. Cinq matchs, et l’entraîneur-chef Dan Campbell était déjà en larmes après coup. Les Lions se battent, mais c’est vrai qu’ils sont tristes à pleurer.

31. Texans de Houston 1-4 

Semaine dernière : 31

Dans la défaite, Davis Mills est devenu le deuxième quart-arrière recrue seulement à lancer trois passes de touchés contre la défensive de Bill Belichick. L’autre était Russell Wilson, en 2012. Par contre, l’attaque des Texans n’a jamais pu maintenir le rythme au quatrième quart.

32. Jaguars de Jacksonville 0-5 

Semaine dernière : 32

Est-ce que les Jaguars se rapprochent de leur première victoire ? Le quart-arrière recrue Trevor Lawrence continue de montrer des signes de progrès et au sein d’une équipe aussi criblée de trous, c’est le mieux qu’il puisse faire. Si seulement il pouvait jouer en défensive...