Crédit : AFP

LNH

Les Golden Knights motivés par leur élimination contre le CH

Publié | Mis à jour

De son propre aveu, le capitaine des Golden Knights de Vegas, Mark Stone, a ruminé la défaite subie pendant les séries contre le Canadien de Montréal durant une bonne partie de l’été. C’est le Kraken de Seattle qui en a payé le prix, mardi soir, à l’ouverture du calendrier de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Les choses ne se sont pas bien terminées pour nous, l’an dernier, dans les séries éliminatoires, a indiqué Stone, cité sur le site web de la LNH après la courte victoire de 4 à 3 des Golden Knights face au Kraken. Nous avons fait un peu d’introspection cet été et nous voulions être prêts dès le début du camp d’entraînement et pour l’ouverture de la saison.» 

Éliminés en six matchs par le Tricolore en demi-finale, les Golden Knights veulent passer l’éponge en connaissant une bonne saison et en se préparant, ultimement, pour de longues séries éliminatoires. Pour y arriver, ils devront notamment compter sur leurs meilleurs éléments à l’attaque, eux qui avaient été muselés dans la série contre le Canadien en vertu d’un total de seulement 13 buts pour l’équipe.

Solide départ pour Pacioretty 

Max Pacioretty, qui avait d’ailleurs été limité à trois points en six matchs contre son ancien club, a entamé sa saison en force contre le Kraken, touchant la cible deux fois et ajoutant une mention d’aide. Il a d’ailleurs terminé la soirée avec une fiche de +3, tout comme Stone.

«Je crois que nos deux premiers trios ont été exceptionnels et nous avions besoin qu’ils le soient, a résumé l’entraîneur-chef des Golden Knights, Peter DeBoer, rappelant que sa troupe compte cinq attaquants blessés [Alex Tuch, Nicolas Roy, William Carrier, Brett Howden et Mattias Janmark]. Nous étions à court avec notre formation et il fallait vraiment miser sur nos gros joueurs.»

Stone a été l’attaquant le plus utilisé par Vegas, ayant passé 21 min 45 s sur la patinoire, devant Chandler Stephenson, également présent sur la glace pendant plus de 20 minutes.

Pietrangelo, la bête 

Chez les défenseurs, Alex Pietrangelo, qui en était à son 800e match en saison régulière dans la LNH, et Alec Martinez ont chacun joué pendant 26 minutes ou plus contre le Kraken.

«Ce gars-là est une bête», a qualifié Stone à propos de Pietrangelo, qui avait d’ailleurs été, avec notamment trois buts, l’un des meilleurs éléments des Golden Knights contre le Canadien durant les dernières séries.