LNH

Le Kraken: une proie facile?

Publié | Mis à jour

Les équipes qui s’attendent à vivre de belles soirées aux dépens du Kraken de Seattle ont intérêt à modérer leur enthousiasme, car la troupe de l’entraîneur-chef Dave Hakstol a rapidement montré qu’elle entend être compétitive à chaque rencontre.

Du moins, durant le premier match de son histoire, la formation de l’Ouest américain a persévéré mardi soir, effaçant un retard de trois buts. Malgré une défaite de 4 à 3, le Kraken a plusieurs raisons de retenir le positif, surtout que l’adversaire s’appelait les Golden Knights de Vegas, une puissance de l’Association de l’Ouest. L’entrée en matière fut ardue, mais il y a eu une progression. Avec le capitaine Mark Giordano en tête, les représentants de la Ville émeraude entendent livrer beaucoup de confrontations serrées.

«Je pense que cela en dit long sur le caractère de notre équipe, a affirmé au quotidien Seattle Times l’attaquant Morgan Geekie, qui a couronné la poussée de trois buts des siens au dernier engagement. Nous savions avant d’arriver là qu’ils ont un bon club et ils ont pavé la voie, mais j’aime la façon dont on s’est regroupé. On s’est amélioré à mesure que le match avançait.»

«On s’est tenu ensemble, a de son côté déclaré Ryan Donato, l’auteur du premier filet de l’existence du Kraken. Évidemment, nous n’avions pas été dans cette situation auparavant. Par contre, nous avions tous joué au sein de différentes équipes et on avait vécu ce contexte. On se doutait qu’une fois notre premier but marqué, les autres allaient suivre.»

Une première depuis longtemps

Ainsi, les partisans de Seattle ayant regardé la partie à la télévision ou sur internet ont eu droit au premier duel de hockey professionnel d’une formation de leur ville depuis que les Totems de la Western Hockey League ont fermé boutique en 1975.

Pour ce qui est du dernier affrontement d’un club majeur de hockey professionnel, il fallait remonter à l’année 1924 pour le retracer. C’était à l’époque des Metropolitans, qui avaient gagné leur seule coupe Stanley en 1916-1917. C'est aussi cette équipe qui se mesurait au Canadien de Montréal quand une épidémie de grippe espagnole a abruptement mis un terme à la finale de 1918-1919.

Les amateurs du Tricolore auront la chance d’en savoir davantage sur le Kraken lorsque celui-ci accueillera le Bleu-Blanc-Rouge le 26 octobre au Climate Pledge Arena, un édifice pouvant accueillir plus de 17 000 personnes. Quant à la visite de la nouvelle formation du circuit Bettman au Centre Bell, il faudra patienter jusqu'au 12 mars 2022.