Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Alouettes de Montréal

Vernon Adams fils sur une civière

Publié | Mis à jour

Plusieurs minutes après le sifflet final de la victoire des Alouettes de Montréal sur le Rouge et Noir d’Ottawa, il a été possible d’apercevoir le quart-arrière Vernon Adams fils quitter le Stade Percival-Molson sur une civière.

Le pivot des «Als» s’est blessé sur la dernière séquence à l’attaque des siens. Il se serait fait mal à l’épaule gauche et disons que son départ pour l'hôpital en ambulance n’augure rien de bon pour la suite des choses. 

«La seule chose que je sais, c’est qu'il était plus inconfortable qu’autre chose, a dit l’entraîneur-chef Khari Jones, après la partie, voulant se faire rassurant. Je n’ai pas d’autres détails. Nous avons évalué que c’était mieux de l’envoyer à l’hôpital.»

«Je ne veux pas trop m’avancer, mais nous parlons d’un problème avec une épaule et c’est tout ce que je sais», a-t-il renchéri.

Shiltz est prêt 

Appelé à remplacer Adams fils dans les dernières minutes, le quart Matthew Shiltz s’est dit prêt à prendre le relais pour le prochain match des siens, même s’il préfèrerait voir son coéquipier renouer avec la santé.

«Je ne veux pas spéculer. S’il a subi une blessure sérieuse et que je suis le partant, je vais faire mon boulot et faire tout en mon possible pour aider l’équipe à gagner. J’espère sincèrement que Vernon est correct et qu’il sera de retour. Je serai toutefois prêt si je dois être sur le terrain.»

Les Alouettes auront une petite semaine de préparation, puisqu’ils seront à Ottawa samedi pour un autre duel contre le Rouge et Noir.

De bons mots pour Artis-Payne 

Ce duel représentait également le premier départ dans la Ligue canadienne pour le porteur de ballon Cameron Artis-Payne. L’ancien des Panthers de la Caroline, dans la NFL, a pris la place de William Stanback. Ce dernier souffre d’une blessure aux côtes.

Artis-Payne a été très bon, récoltant 122 verges de gains et le touché de la victoire.

«Il a été incroyable, a commenté Jones. C’est très plaisant de le voir obtenir une opportunité. Nous savions que ce que nous avions entre les mains avec Cameron. Il a évolué sur de grosses scènes précédemment.»