Crédit : AFP

NFL

Pas de panique dans le camp des Chiefs

Publié | Mis à jour

Forts d’une victoire au Super Bowl au terme de la saison 2019 et d’une défaite au même niveau la saison suivante, les Chiefs de Kansas City ont entamé la saison 2021 comme l’une des équipes favorites pour se rendre encore au match ultime. Le tout ne se déroule toutefois pas comme prévu, eux qui ont déjà subi trois défaites en cinq matchs.

Le plus récent revers, par la marque de 38 à 20, contre les Bills, dimanche au Arrowhead Stadium, les a maintenus au quatrième et dernier rang de la section Ouest de l’Américaine.

Si la fiche de 2-3 et la position au classement peuvent sembler préoccupantes de prime abord – d’autant plus que certains croyaient possible une saison parfaite de 17 victoires – les Chiefs n’ont pas appuyé sur le bouton «panique».

«La saison est encore longue, mais ce match-là nous allons nous en rappeler longtemps, de dire le quart-arrière Patrick Mahomes, au terme de la défaite. Ne vous méprenez pas, [les Bills] représentent une bonne équipe de football, mais on ne peut pas se permettre de perdre des matchs de cette manière, particulièrement à domicile.»

«Tu ne souhaites jamais jouer de cette façon, encore moins à la maison, a ajouté l’entraîneur-chef Andy Reid. Nous devons faire mieux, autant les entraîneurs que les joueurs.

«Les erreurs, c’est quelque chose de frustrant. Je sais qu’on peut faire mieux au niveau des revirements, des pénalités, des gros jeux. Je sais ce dont nous sommes capables et je le vois. Nous devons simplement exécuter.»

Des erreurs, Mahomes est le premier à reconnaître les siennes. L’athlète de 26 ans avait été victime de seulement cinq interceptions en 2019 et six en 2020. Il en compte déjà six après cinq matchs en 2021.

«Nous savons que nous avons tous les éléments nécessaires pour faire partie des meilleurs, a mentionné le joueur le plus utile de la saison 2018. Nous avons ajouté plusieurs joueurs qui ont très bien fait ailleurs dans la NFL. C’est une question de former un tout et nous devons trouver le moyen d’y arriver. Nous avons démontré quelques belles choses, autant offensivement que défensivement, et même sur les unités spéciales. Mais au final, on doit devenir une équipe. Dans cette ligue, ce n’est pas une histoire de bons joueurs, mais de bonnes équipes.»

Les Chiefs auront une occasion de rectifier le tir, dimanche, alors qu’ils affronteront l’équipe de football de Washington.