Crédit : AFP

MLB

Astros - White Sox : la poussière aura le temps de retomber

Publié | Mis à jour

Les White Sox devaient faire face à l’élimination pour une seconde fois, lundi à Chicago, mais le report du duel en raison d’intempéries laissera le temps aux Astros de Houston de se changer les idées après avoir vécu une décision controversée des arbitres dans leur défaite de 12 à 6 de dimanche.

Avec un retard d’un seul point en fin de quatrième manche, le joueur de premier but des visiteurs, Yuli Gurriel, a tenté de remettre la balle frappée par Yasmani Grandal à l’intérieur des lignes au marbre, mais son projectile a heurté le coureur au passage, le faisant dévier hors de la portée du receveur Martin Maldonado, permettant aux White Sox de prendre deux points d’avance. Ils en ont ajouté un autre pour terminer le tour au bâton. 

Malgré le fait que Grandal ait couru bien à l’intérieur de la ligne déterminant les limites du terrain – dans un angle idéal pour empêcher la défensive d’avoir un lancer direct vers le marbre -, les arbitres ont décidé que ce jeu n’était pas une forme d’obstruction. Si la balle était partie de la plaque vers le premier coussin, le jeu aurait pu être appelé en vertu de la règle des 45 pieds.

«C’est le batteur qui établit sa ligne de course, a expliqué le chef d’équipe des arbitres, Tom Hallion, après la partie, au site du baseball majeur. Quand il a commencé à courir, il n’a pas dévié de sa route et il n’a pas obliqué son épaule. Il n’a rien fait d’intentionnel pour être frappé par la balle.»

Le gérant des Astros, Dusty Baker, a trouvé que le simple fait que Grandal parte sa course aussi loin de la ligne démontrait qu’il défiait les règlements.

«Il courait à l’intérieur, c’est de l’obstruction en soi, a mentionné Baker. Ce fut un gros jeu parce que nous n’avons pas eu de retrait. Ils ont marqué et ç’a été un gros facteur dans la manche. Grandal est un receveur, il sait très bien ce qu’il fait. C’était un jeu intelligent de sa part et l’explication qu’ils m’ont donnée est qu’il n’avait rien fait de mal.»

Le principal acteur de la séquence, Grandal, lui, a prétendu qu’il n’avait aucune intention particulière dans le feu de l’action.

«Je ne savais même pas que j’avais couru si loin à l’intérieur de la ligne, je viens juste de voir la reprise, a-t-il dit. J’essayais de me rendre au premier but et, en regardant en avant, j’ai vu la balle arriver. J’ai essayé de l’esquiver, mais elle m’a frappée.»

Bref, les Astros auront une journée de congé pour se remettre de leurs émotions et essayer d’éliminer les White Sox à nouveau, mardi. Ce changement d’horaire n’a aucun effet sur la tenue d'un possible match ultime, toujours prévu mercredi.