Crédit : Photo Marcel Tremblay, Agence QMI

LHJMQ

Une victoire à l’image des Remparts

Publié | Mis à jour

En troisième période face aux Saguenéens de Chicoutimi, samedi, Patrick Roy a vu ses Remparts jouer comme il le souhaitait depuis le début de la saison.

La rencontre disputée en après-midi au Centre Vidéotron s’est finalement soldée par la marque de 4 à 1, les Remparts signant ainsi une troisième victoire de suite.

Mais au-delà du pointage, c’est le jeu de sa troupe qui a impressionné l’entraîneur-chef.

«Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un de nos clubs dominer comme ça», a analysé Roy, avant d’énumérer les moments forts de l’engagement, dont la possession de rondelle de ses joueurs en zone offensive et les bonnes chances de marquer.

«C’est plus le type de hockey que je veux nous voir jouer, a-t-il ajouté. Ça me plaît ce que j’ai vu en troisième. On a eu une belle progression.»

Fabio Iacobo, de retour devant le filet après une soirée de congé, a stoppé 19 des 20 rondelles dirigées vers lui.

Premier départ

Son vis-à-vis, Jérémy Louchard, obtenait le premier départ de sa carrière. Âgé de 17 ans, le natif de L’Ancienne-Lorette a bloqué 29 des 33 tirs auxquels il a fait face.

Louchard aimerait sans doute revoir le premier lancer sur lequel il a cédé, un tir à la hauteur du cercle des mises au jeu de Xavier Filion, qui s’est faufilé entre ses jambières à mi-chemin en première période.

Le capitaine Théo Rochette a doublé l’avance des Remparts quelques instants plus tard, avant qu’Alex Blais ne réduise l’avance durant une punition décernée à Zachary Bolduc en deuxième période.

Les fleurs à Cournoyer

Édouard Cournoyer, en saisissant un rebond sur la bande, puis Nathan Gaucher, avec l’avantage d’un joueur, ont toutefois placé le match hors de la portée des Sags, devant quelque 5800 spectateurs.

Cournoyer a terminé la rencontre avec un but et une mention d’aide, mais aussi deux punitions pour avoir donné du genou, décernées en première période.

Si Roy a dit avoir discuté avec son défenseur de ces deux pénalités, il a surtout vanté les performances de Cournoyer lors des deux derniers matchs.

«Édouard a été fantastique. Offensivement il bouge bien, il a une bonne lecture des moments auxquels il doit supporter l’attaque, a soulevé l’entraîneur, qui avait déjà envoyé des fleurs à son joueur la veille. C’a été un très bon week-end pour lui.»

Cournoyer voit dans ce bon début de saison une progression naturelle par rapport au jeu qu’il avait présenté en séries éliminatoires, le printemps dernier.

«En séries, ç’avait bien été, surtout défensivement. J’ai ensuite connu un bon été [malgré une fracture à la cheville qui l’a privé d’entraînement pendant deux mois], a commenté l’arrière de 19 ans. J’ai juste continué à progresser.»

L’attaquant Antoine Vermette, qui a porté les couleurs des Remparts durant la saison 1998-1999, a été honoré avant la rencontre. Le joueur de Saint-Agapit a remporté la coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago, en 2015.