Crédit : AFP

MLB

Une recrue au monticule pour éliminer Chicago

Publié | Mis à jour

Les Astros de Houston sont dans une position confortable alors qu’ils ont remporté les deux premiers matchs de leur série de division face aux White Sox de Chicago. L’action se déplacera dans la ville des vents, dimanche, et c’est le jeune Luis Garcia qui aura la lourde tâche de porter le coup fatal à l’équipe locale.

La rencontre de dimanche entre les Astros et les White Sox sera présentée à compter de 20h sur les ondes de TVA Sports.

Le Vénézuélien de 24 ans a connu une première saison très prometteuse et il sera sans doute parmi les candidats au titre de recrue de l’année dans la Ligue américaine. Il s’agira d’un second départ en éliminatoires pour Garcia, qui avait été au monticule pendant deux manches en 2020.

«Au début de la saison, je ne pensais pas que je lancerais dans beaucoup de manches ni que je serais employé comme partant. Je suis très heureux et je suis sûr que je peux faire le travail», a avoué en conférence de presse celui qui a remis un dossier de 11-8 en saison régulière.

L’utilisation de Garcia n’est pas une surprise, surtout que Zack Greinke n’a pas paru à son meilleur à son retour de blessure, dimanche dernier face aux Athletics d’Oakland. Le jeune artilleur, qui a été le troisième lanceur le plus utilisé par Dusty Baker en saison régulière, est heureux du vote de confiance qu’il a reçu.

«Ça me fait sentir bien. Mes coéquipiers ont confiance en moi et ça m’en donne aussi», a confié Garcia.

Une à la fois

Après la défaite de vendredi, le gérant des White Sox, Tony La Russa, a insisté pour dire qu’il ne suffisait qu’une victoire à ses troupiers pour revenir dans la série.

«On doit en gagner trois de suite, a ajouté le lanceur Lucas Giolito. Ça ne serait pas la première fois cette année.»

Dylan Cease sera le lanceur partant des Sox, et il devra tout faire pour éviter le balayage. En deux duels contre les Astros en 2021, le droitier a chaque fois subi la défaite, accordant au passage 10 points en neuf manches.

Baker, qui en a vu d’autres, estime que ses hommes sauront approcher ce match important de la bonne façon.

«Nous devons agir comme si la série était à 0-0, parce que nous allons en territoire très hostile, a admis le gérant des Astros. Ils nous ont battus à Chicago dans le 2 de 3 [en juillet]. On a du travail à faire. Nos gars ne s’assoiront pas sur leurs lauriers, parce que nous n’avons rien accompli encore.»