Canadiens de Montréal

La lutte s'intensifie à la ligne bleue des Canadiens

Publié | Mis à jour

Kaiden Guhle connaîtra une longue carrière dans la LNH. Il portera l’uniforme du Canadien de Montréal pour plusieurs saisons. Mais à 19 ans, le choix de premier tour (16e au total) en 2020 se destine plus vers un retour avec les Raiders de Prince Albert dans la Ligue junior de l’Ouest.

Deux jours après le dernier match préparatoire et à quatre jours seulement de l’ouverture de la saison, Guhle n’a toujours pas reçu son billet d’avion pour la Saskatchewan.

Le numéro 21 formait un duo avec Sami Niku, de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers pour une première fois depuis sa commotion cérébrale. Guhle et Niku remplissaient donc les rôles des septième et huitième défenseurs. Ils étaient à l’extérieur du top six, formé de Brett Kulak et Jeff Petry, Ben Chiarot et David Savard et Alexander Romanov et Chris Wideman.

Questionné encore une fois sur les chances de voir Guhle entreprendre la saison à Montréal, Dominique Ducharme a apporté plusieurs bémols. Pour s’accrocher à un poste avec le grand club, l’Albertain aura besoin d’une place au sein du top six.

«Idéalement, un jeune doit jouer, a dit Ducharme. Nick Suzuki représente un bon exemple. Après l’échange avec Vegas, il est venu à notre camp. Il a joué des matchs préparatoires pour ensuite retourner dans le junior (OHL). Durant cette année-là, il a appris beaucoup de choses. Il a gagné en confiance, il a fait face à de l’adversité et il a gagné avec Guelph. En séries, son équipe (Storm) a réalisé des remontées de 0-3 et 1-3. Comme joueur, il était dominant, il a agi comme un meneur pour son équipe.»

«Suzuki a profité de cette autre année dans le junior. Aujourd’hui, c’est bénéfice pour lui, c’était du positif. Quand tu gardes un jeune comme 7e défenseur ou 8e défenseur, c’est aussi bien qu’il soit dans son équipe junior et qu’il vive des moments forts. Il y aura le Championnat du monde junior aussi.»

Advenant un retour dans la WHL, Guhle sera encore le capitaine des Raiders de Prince Albert et il jouera un rôle clé à la ligne bleue de l’équipe canadienne à sa deuxième expérience au Mondial junior.
D’ici deux ou trois semaines, le CH misera également sur un autre défenseur de plus avec le retour de Joel Edmundson, blessé depuis le début du camp.

Un jour à la fois

À sa sortie d’un entraînement d’un peu plus de 60 minutes, Guhle restait toujours aussi calme devant les journalistes.

«C’est bien d’être encore là, a-t-il affirmé. C’est une sorte de surprise pour moi. Je voulais arriver ici et faire de mon mieux afin de rester le plus longtemps possible. Maintenant, je prends ça un jour à la fois.»

Sur le plan stratégique, Ducharme a également parlé du danger du ballottage pour deux défenseurs comme Wideman et Niku. Ce risque n’existe pas avec un jeune de 19 ans.
Libéré par les Jets de Winnipeg, Niku n’a pratiquement pas joué depuis son arrivée avec le CH. Il a joué un seul match contre les Sénateurs à Ottawa, mais il n’a même pas terminé la première période. Josh Norris l’a sonné avec une mise en échec par derrière dans le coin du territoire adverse.

«Évidemment, mon plan consistait à jouer plusieurs matchs préparatoires, je voulais jouer plus qu’une période, a souligné Niku. Maintenant, je devrai travailler fort lors des entraînements. Je veux démontrer à cette équipe que je peux jouer.»

«Ce n’est pas une décision évidente, a renchéri Ducharme. Il a joué cinq minutes avant de se blesser. Ce n’est pas l’idéal. Par contre, un joueur comme lui peut attirer l’attention au ballottage. Il y a un risque de le perdre si on le retourne à Laval. On doit évaluer ça. Il faut trouver la meilleure chose pour nous et lui.»

Le CH a retranché l’ailier Jesse Ylönen. Blessé à l’aine, Cédric Paquette devrait retrouver ses coéquipiers à l’entraînement, lundi.