Crédit : AFP

Tennis

Les jeunes à l’affiche à Indian Wells

Publié | Mis à jour

2021 aura été l’année de la jeunesse au tennis. Si on évoquait un changement de garde au terme des Internationaux des États-Unis, remporté chez les hommes par Daniil Medvedev, ce sera d’autant plus vrai à Indian Wells, puisque ni Novak Djokovic, ni Rafael Nadal, ni Roger Federer n’y seront.

Côté féminin, le US Open aura bien sûr été l’histoire de la Britannique Emma Raducanu, championne à 18 ans, et de la Québécoise Leylah Fernandez, finaliste à 19 ans.

Du haut de ses 21 ans, Félix Auger-Aliassime a-t-il été impressionné, voire inspiré par ces performances inattendues de la part de joueuses plus jeunes que lui?

«C’est difficile de comparer les deux circuits, a commenté le demi-finaliste à New York, jeudi. [Ce qu’elles ont fait], ça équivaut à Daniil qui remporte le tournoi [à 25 ans], car ce sont deux bassins de joueurs différents.»

«Mais d’un point de vue personnel, oui, j’ai trouvé ça génial de voir de nouveaux visages, de jeunes joueuses sympathiques», a-t-il ajouté.

Nouvelles têtes d’affiche

Dans le désert californien, pour le dernier tournoi d’importance de la saison, le Québécois pourrait croiser sur sa route quelques-uns des jeunes loups qui sont en train de s’imposer comme les nouveaux maîtres de l’ATP.

Mais il lui faudra d’abord venir à bout de l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas, 33 ans et 48e mondial, au deuxième tour dimanche. En vertu de son statut de septième favori, Félix bénéficiait d’un laissez-passer pour la ronde initiale.

La route jusqu’à la finale risque ensuite d’être plus complexe. Car si le 11e mondial accède aux quarts de finale et que la logique du tournoi est respectée, il pourrait se mesurer coup sur coup au Grec Stefanos Tsitsipas (2e tête de série), à l’Allemand Alexander Zverev (3e favori) et au Russe Medvedev (1er), qui l’avait sèchement chassé de New York il y a presque un mois.

Duel tout canadien

En attendant l’entrée en scène de Félix, dimanche, Denis Shapovalov (9e) et Vasek Pospisil se livreront samedi un duel tout canadien.

Shapovalov et Pospisil (68e mondial) se sont déjà affrontés trois fois sur l’ATP. Le premier mène 2 à 1 dans les confrontations. Le joueur de 22 ans s’était imposé en deux manches face au vétéran de 31 ans au Qatar, en début de saison.