Crédit : AFP

Soccer

Christine Sinclair en lice pour le Ballon d’Or

Publié | Mis à jour

La légendaire Christine Sinclair et deux autres joueuses canadiennes de soccer font partie des 20 candidates en lice pour l’obtention du Ballon d’Or féminin.

Dévoilées vendredi, les nommées incluent donc Jessie Fleming et Ashley Lawrence qui, comme Sinclair, ont remporté la médaille d’or avec le Canada aux derniers Jeux olympiques de Tokyo.

Créé il y a seulement trois ans, soit en 2018, le Ballon d’or féminin est un prix qui manque au palmarès de Sinclair. La Norvégienne Ada Hegerberg a été la première récipiendaire, l’Américaine Megan Rapinoe l’a ensuite emporté en 2019, tandis que la récompense n’a pas été octroyée en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

Âgée de 38 ans, Sinclair pourrait certainement arriver à court pour cette récompense individuelle, mais sa simple nomination à cette période de sa carrière demeure un bel exploit.

«C’est une personne tellement spéciale, avait qualifié Bev Priestman, instructrice-cheffe de l’équipe nationale, après la conquête de l’or olympique. Elle personnifie les valeurs canadiennes, elle est tellement humble. Elle est prête à tout pour que son pays soit fier et elle mérite ce moment exceptionnel.»

Pour le Ballon d’Or féminin, sa compatriote Fleming demeure une candidate de choix, elle qui évolue pour Chelsea (Angleterre), tout comme Lawrence, porte-couleurs du Paris-Saint-Germain. Dans le cas de Sinclair, elle joue aux États-Unis depuis de nombreuses années, avec les Thorns de Portland, dans la National Women’s Soccer League.

Fleming ou... une coéquipière?

À la dernière remise, en 2019, le Canada n’avait eu aucune représentante parmi la vingtaine de nommées. Et Rapinoe, alors lauréate, ne fait pas partie des actuelles finalistes pour l’honneur individuel.

Seulement six joueuses en lice il y a deux ans sont toujours dans le coup, soit : la Danoise Pernille Harder et l’Australienne Sam Kerr, coéquipières de Fleming à Chelsea, puis la Française Wendie Renard, la Britannique Ellen White de même que les Néerlandaises Lieke Martens et Viviane Miedema.