Canadiens de Montréal

«Personne n’est à l’abri de problèmes psychologiques»

Publié | Mis à jour

Quel est donc le mal qui ronge Carey Price? C’est la question qui est sur toutes les lèvres des amateurs du Canadien, jeudi.

La formation et la Ligue nationale de hockey ont surpris le monde du hockey jeudi en annonçant que le gardien vedette s’absenterait pour une durée indéterminée afin de suivre le programme d’aide aux joueurs de la LNH.

Voyez l'entrevue du Dr Sylvain Guimont à TVA Nouvelles, ci-dessus.  

Bien qu’on ignore la raison de cette décision de Price, le programme est généralement suivi par les hockeyeurs vivant avec des problèmes de consommation, de dépendance ou de santé mentale.

En entrevue à TVA Nouvelles, le docteur en psychologie du sport, Sylvain Guimond, qui a travaillé pour l'organisation du CH, a tenu à rappeler qu’avant d’être une vedette millionnaire, Carey Price est d’avant tout un être humain.

«Personne n’est à l’abri de problèmes psychologiques», affirme Sylvain Guimond.

Les athlètes demeurent le reflet de notre société, qui en est une de performance à outrance, note le docteur en psychologie du sport.

«La demande sur nous est grande. C’est vrai pour les athlètes de haut niveau et c’est vrai un peu pour tout le monde», indique-t-il.

Ce dernier souligne également qu’au cours des dernières années, plusieurs athlètes ont admis éprouver de la détresse psychologique.

«Chez les athlètes de haut niveau, la performance qu’on leur demande constamment, c’est quelque chose qu’ils veulent offrir, mais c’est beaucoup de pression pour eux», clame Sylvain Guimond.

Crédit photo : AFP

Rattrapé par les blessures?    

Le Dr Guimond a bien connu Carey Price, puisqu’il a travaillé quelques années pour le Canadien, lors du second séjour de Michel Therrien à titre d’entraîneur-chef du tricolore.

L'expert en psychologie sportive rappelle que le gardien du CH a subi plusieurs blessures au fil des années et celles-ci placent inévitablement un athlète dans une situation de vulnérabilité sur le plan mental.

«Il n’y a pas de blessure physique qui n’atteint pas le côté psychologique. L’athlète a toujours peur de ne pas revenir au niveau où il était», explique le docteur en psychologie du sport.

Dr Guimond décrit Carey Price comme un athlète fier et bienveillant envers ses coéquipiers, mais également un homme réservé.

«C’est quelqu’un qui est timide et qui ne veut pas nécessairement être celui qui est en avant et sur qui on va braquer les réflecteurs», affirme-t-il.

Pour Sylvain Guimond, il ne fait aucun doute que le Canadien est une organisation qui traite bien ses joueurs et que Price est entièrement appuyé par son équipe.

«Je souhaite vraiment qu’il soit bien, qu’il soit heureux. C’est quelqu’un qui le mérite», témoigne-t-il.