Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Dossier Jack Eichel: Pat Brisson est catégorique

Publié | Mis à jour

Le temps presse pour Jack Eichel puisque chaque jour qui passe ne fait que mettre plus de pression sur sa colonne vertébrale et met en danger sa santé.

Appelé à commenter le dossier de son nouveau client, qui lui a demandé de l’aide au mois d’août, l’agent Pat Brisson a été catégorique: peu importe la décision prise, le joueur-vedette des Sabres de Buffalo doit rapidement passer sous le bistouri.  

Or, Eichel et les Sabres ne s’entendent pas sur la procédure à privilégier pour traiter une hernie discale. Les Sabres veulent une fusion vertébrale, plus traditionnelle, et Eichel souhaite le remplacement du disque problématique par un nouveau artificiel.

«C’est un cas intéressant et très compliqué, a lancé Brisson lors de son passage à l’émission radiophonique "The Jeff Marek Show" du réseau Sportsnet. La colonne vertébrale n’oublie pas et ne pardonne pas. Elle ne guérit pas comme le reste du corps. Le plus de temps qui passe, ce n’est pas bon.»

Trouver la bonne combinaison 

Et malheureusement pour Eichel, la convention collective est claire: c’est l’équipe qui décide.

«La convention collective est écrite d’une façon qui donne aux équipes le dernier mot pour le type d’opération, a expliqué Brisson. Et c’est un cas très, très complexe. Nous avons eu de nombreux dialogues avec l’équipe, des conversations tous les jours avec Kevyn Adams et M. [Terry] Pegula. Nous avons été transparents en essayant de travailler ensemble.»

«Nous voulons bouger le plus vite possible, en premier pour la santé de Jack. Une journée qui passe est une journée que nous perdons. Nous le voulons sur la table pour se faire opérer, et nous espérons dans un futur proche.»

De nouveaux développements pourraient certainement venir changer la donne dans ce dossier. En effet, certaines informations du dossier médical de Eichel ont été partagées avec des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH), et certaines sont ouvertes à opter pour le remplacement.

«Il y a des équipes qui sont prêtes à aller de l’avant avec le remplacement, a confirmé l’agent. Nous en avons identifié quelques-unes et Kevin a eu des discussions avec elles. Nous cherchons la bonne combinaison, et ce n’est pas facile parce que Jack a encore cinq années à son contrat.»