Canadiens de Montréal

Avenir incertain pour Marc Bergevin avec le Canadien

Publié | Mis à jour

Avec la situation entourant le gardien Carey Price, qui suivra le programme d’aide aux joueurs de la Ligue nationale de hockey, le futur de Marc Bergevin à titre de directeur général du Canadien de Montréal se retrouve au second plan.

Émotif et les yeux bouffis, Bergevin rencontrait les médias, jeudi matin, pour commenter le dossier de Price quand le journaliste Marc-André Perreault, du réseau TVA Sports, a simplement demandé au directeur général s’il se portait bien. 

«Honnêtement, j’aime ce que je fais, j’adore être directeur général du Canadien de Montréal. C’est certain qu’il y a des hauts et des bas», a-t-il indiqué.

Bergevin écoule maintenant la dernière année de son contrat avec le club montréalais. L’homme de 56 ans attend de signer une nouvelle entente, si tel est son souhait.

«À Montréal, quand tout va bien, tout va bien, mais quand tout va mal, c’est peut-être pire qu’à d’autres places», a aussi mentionné le DG en parlant de la situation de Price et des autres membres de l’équipe.

Cela est évidemment bon pour lui également.

À la fin de la saison? 

À propos de la situation de Bergevin, le service des communications du Canadien a laissé savoir, jeudi, que le propriétaire Geoff Molson ne prévoyait pas rencontrer les médias à ce sujet à court terme. La situation contractuelle du directeur général pourrait même attendre à la fin de la prochaine saison.

Bergevin a essuyé quelques larmes au moment de commenter ce que vit Price.

«C’est difficile», a-t-il soufflé, ajoutant que les joueurs étaient évidemment touchés par la situation du gardien.

Comme un général devant montrer à ses soldats qu’ils devaient faire face à l’adversité, Bergevin a ensuite ajouté : «ce sont des choses qui arrivent, on doit faire face à la musique et continuer à avancer».

Voyez les propos de Paul Wilson dans la vidéo ci-dessus.