Crédit : AFP

MLB

Yankees: l'heure est à la justification

Publié | Mis à jour

Les 92 victoires en saison régulière des Yankees de New York ont rapidement disparu de l’esprit de leurs partisans et voilà que certains devront justifier leurs performances discutables après l’élimination de l’équipe dans le match du meilleur deuxième de la Ligue américaine de baseball, mardi.

Les Bombardiers de Bronx ont été malmenés 6 à 2 par les Red Sox de Boston au Fenway Park, de sorte que leur parcours éliminatoire s’est arrêté aussitôt qu’il a commencé. Pourtant, ils croyaient bien que le partant Gerrit Cole allait pouvoir tirer les marrons du feu, sauf que l’artilleur n’a pas veillé tard, concédant trois points en deux manches. D’ailleurs, le droitier a éprouvé des ennuis dans le dernier droit de la saison, une blessure à la jambe l’ayant notamment touché : au cours de ses quatre plus récents départs, il a présenté une moyenne de points mérités de 8,24. 

Invité à commenter ses ennuis de la soirée, le principal concerné ne s’est pas défilé : «cela me rend malade, a-t-il dit aux médias, tel que rapporté par le site MLB.com. C’est la pire sensation au monde à ressentir, soit celle de rentrer à la maison trop tôt. Cela arrive à 29 formations chaque année.»

Sur le terrain, les problèmes de Cole se sont surtout résumés par deux élans. Xander Bogaerts et Kyle Schwarber ont chacun claqué un circuit pour placer les Yankees dans les câbles. «Il y a eu quelques erreurs, évidemment importantes, dans des situations critiques contre Bogaerts et Schwarber», s’est-il contenté de déplorer.

Voyant son lanceur incapable de se sortir du pétrin, le gérant Aaron Boone a choisi de le remplacer en troisième manche avec deux coureurs sur les sentiers et aucun retrait. Malgré le résultat final, c’était la décision appropriée à ses yeux. «Ce fut difficile à prendre, mais c’était celle que je devais privilégier, selon moi», a-t-il indiqué.

C’est fini 

Pour Cole, il ne sert plus à rien de revenir sur le passé. Il a certes obtenu 16 victoires pendant le calendrier régulier, mais il est conscient que le public new-yorkais se rappellera davantage de sa pénible sortie face aux ennemis jurés de Boston. Le purgatoire s’annonce long en dépit de ses succès de l’année 2021.

«Dans la saison, nous traversons tous des obstacles pour en arriver à ce point. Les autres clubs doivent composer avec les mêmes problèmes, a-t-il affirmé en évoquant sa blessure. Cela dit, je n’ai pas joué comme je le voulais aujourd’hui.»