Foule 54e Coupe Vanier

Crédit : Photo d'archives, Dominique Lelièvre

Football universitaire RSEQ

Rouge et Or: le stade Telus plein pour la visite des Stingers

La capacité d’accueil passe à 12 750 spectateurs

Publié | Mis à jour

La rencontre de dimanche face à l’Université Concordia au Stade Telus coïncide également avec une augmentation de la capacité d’accueil au domicile du Rouge et Or. La nouvelle norme établie est de 12 750 spectateurs, soit la capacité maximale du nombre de places assises. Une excellente nouvelle même si les festivités du tailgate demeurent interdites.

«C’est très positif. En fait il n’y a pas grand-chose qui change sauf la capacité d’accueil du stade. Les spectateurs auront encore l’obligation de porter le masque dans les déplacements et le port du masque est recommandé quand ils sont assis», explique la directrice du Service des activités sportives de l’Université Laval, Julie Dionne.

À moins d’une très grande surprise, la dirigeante du Rouge et Or admet qu’il faut fort probablement s’attendre à la même capacité pour le match de la Coupe Vanier en décembre prochain.

«Ça prendrait un grand changement pour permettre l’accès aux spectateurs à la piste d’athlétisme. Pour l’instant, ça serait très difficile logistiquement puisqu’il faudrait faire des enclos pour les accueillir sur la piste puisqu’on changerait de catégorie de règlementation pour l’accueil d’évènements. On n’a pas envie de se lancer là-dedans.»

Un tailgate dans le futur?

Le seul permis d’alcool qui est valide pour l’instant demeure celui à l’intérieur du stade. Si la volonté de l’organisation ne semble pas présente pour accueillir les spectateurs sur la piste, la situation est très différente pour les festivités d’avant-match. L’organisation continue de ne pas jeter la serviette sur ce point précis.

«On n’est loin d’avoir abandonné la partie pour le tailgate. C’est la volonté de l’université de vouloir le tenir à nouveau, ça fait partie intégrante de l’expérience d’une partie du Rouge et Or à domicile. Notre cellule de crise continue de négocier avec la Santé publique.»

Au moment d’écrire ces lignes, plus de 7000 billets avaient déjà trouvé preneurs.

Un top 10 controversé

La dernière publication du fameux top 10 des meilleures universités en football, qui revient de façon hebdomadaire par USPORTS , est loin de faire l’unanimité. Les Stingers de Concordia ont été exclus de la liste par le panel de 20 experts.

La formation montréalaise se trouvait pourtant au 7e rang avant de profiter d’une semaine de congé la semaine dernière. Ce qui est encore plus étrange, c’est que les Stingers ont remporté la victoire face aux Carabins de l’Université de Montréal, qui est la formation la mieux classée au pays.

Du côté des Stingers, le quart-arrière Olivier Roy était loin de s’en faire avec la situation.

«Si le classement avait une incidence sur les séries éliminatoires comme c’est le cas aux États-Unis, notre discours serait très différent. Comme ce n’est pas le cas, ce n’est vraiment pas grave et on aime bien le rôle de négligé.»

L’autre formation du RSEQ qui se retrouve dans le classement est le Rouge et Or, qui se pointe au 4e rang derrière Calgary, Western et Montréal.