Quebec

Crédit : Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Remparts: Patrick Roy brasse ses cartes

Publié | Mis à jour

Après une première fin de semaine difficile, le trio de Nathan Gaucher, James Malatesta et Viljami Marjala a déjà été démantelé chez les Remparts de Québec. Rien d’inquiétant, souligne toutefois Patrick Roy.

Dimanche dernier, lors du match contre l’Océanic, à Rimouski, Roy avait envoyé Marjala au sein du troisième trio en compagnie de Mikaël Huchette et de Zachary Gravel, tandis que Pier-Olivier Roy avait été promu à la droite de Gaucher et Malatesta.

• À lire aussi: Tigres de Victoriaville: les deux joueurs suspendus jusqu’à la fin des procédures judiciaires

• À lire aussi: TVA Sports sera le diffuseur des Remparts de Québec

Ces combinaisons demeureront intactes en vue de la visite du Drakkar de Baie- Comeau au Centre Vidéotron, vendredi soir.

«Ça ne m’inquiète pas du tout, a tenu à préciser Roy sur la tenue de ses trois talentueux attaquants. De toute façon, au fur et à mesure que la saison va avancer, on va faire plusieurs expériences. Je trouve qu’il y a une bonne chimie entre Marji [Marjala] et Mikaël Huchette. De son côté, Xavier [Filion] va jouer sur le quatrième trio et c’est un luxe d’avoir un joueur comme lui. C’est un gars qui patine bien et qui joue bien autant en attaque qu’en défensive. Il a aussi un rôle important en désavantage numérique.»

Très content 

Parlant de désavantage numérique, Roy avait mentionné, après la rencontre de dimanche, qu’il s’agissait, à ses yeux, de la seule «ombre au tableau» dans la victoire de 5 à 3 des siens.

Après révision des deux buts accordés dimanche, Roy reconnaissait que la situation n’était pas dramatique.

«Je suis très content de notre désavantage numérique, a-t-il même avoué. Je n’étais pas content des deux buts qu’on a accordés dimanche, mais ce sont des rondelles qui sont passées à travers nos bâtons. On ne change pas une structure pour ça. J’adore l’engagement de nos défenseurs à bloquer des tirs et notre gardien a été bon aussi. En gros, notre jeu en désavantage numérique me plaît. Sans dire qu’on a été malchanceux, disons qu’on aurait simplement pu mieux placer nos bâtons sur les deux buts dimanche.»

Bowers confirmé 

Par ailleurs, l’Ontarien Rylan Bowers a vu sa place être confirmée au sein de l’équipe des Remparts. Invité comme joueur autonome il y a quelques semaines, l’ailier en a assez fait pour convaincre Roy d’en faire un joueur permanent.

«Ce n’est pas un gars hyper flamboyant, mais il joue bien. Il accomplit une bonne besogne et, sans être spectaculaire, il est efficace. Il travaille bien dans la structure de l’équipe», a mentionné Roy.

Dans le cas du défenseur Louis Crevier, il a été affecté par les Blackhawks de Chicago au camp de leur filière de la Ligue américaine de hockey, les IceHogs de Rockford, mercredi. Les Remparts demeurent toutefois confiants de compter sur lui cette saison, a assuré Roy.