SPO  - OSCAR RIVAS BOXEUR

Crédit : Photo d’archives

Boxe

Oscar Rivas connaît le nom de son prochain adversaire

Publié | Mis à jour

C’est le Néo-Écossais Ryan Rozicki qui affrontera le boxeur Oscar Rivas dans un combat de championnat du monde des super lourds-légers du WBC prévu le 22 octobre à l’Olympia de Montréal, a annoncé mercredi le Groupe Yvon Michel (GYM).

Rozicki (13-0-0, 13 K.-O.) remplacera ainsi Bryant Jennings dont le refus de se faire vacciner et de se soumettre à une quarantaine de 14 jours a ruiné les plans initiaux des organisateurs. Le pugiliste canadien compte à son palmarès le titre WBC International Silver obtenu en mai 2019. Dans un communiqué, GYM précise que «The Bruiser» est devenu très populaire, surtout dans le Canada anglais. 

«Rivas sera mon adversaire le plus coriace à ce jour. C'est tout ce dont j'ai rêvé depuis que j'ai commencé la boxe. Merci à Yvon Michel et à mon équipe promotionnelle d'avoir rendu cela possible. Le 22 octobre, je deviendrai champion du monde», a prédit l’athlète des Maritimes.

Premier aspirant au titre WBC des super lourds légers, Rivas (27-1-0, 19 K.-O.) a disposé de Sylvera Louis par abandon au troisième round en mars dernier.

«Oscar Rivas est dans la meilleure forme de sa carrière, a déclaré son entraîneur Marc Ramsay avant de parler brièvement du prochain rival. Je connais très bien Rozicki et il est très dangereux. Il me fait penser à un gros Joe Smith fils qui, sans être le meilleur technicien, compense par la fougue, l’agressivité et la détermination sur le ring.»

Autres duels 

Outre cet affrontement qui couronnera le premier champion de la nouvelle division de poids, il y aura le choc de huit assauts chez les mi-moyens entre Sébastien Bouchard (19-2-0, 8 K.-O.) et le Mexicain Sergio Ortega (24-2-0, 18 K.-O.). Fort de sa troisième victoire par K.-O. en autant d'occasions, le 28 août, Alexis Barrière remontera dans le ring en se mesurant à Rafael Sanchez Rojas (5-1-0, 3 K.-O.) dans un affrontement de quatre rounds.

Le duel revanche entre Alexandre Roberge (1-1-0, 0 K.-O.) et Francis Charbonneau (3-1-0, 1 K.-O.) reste à l’horaire. Les deux lourds légers avaient croisé le fer le 16 mars dernier à Québec, Charbonneau triomphant par décision partagée.

Le Longueuillois Terry Osias (9-0-0, 4 K.-O.) boxera contre Joaquin Murrieta (9-9-3, 7 K.-O.), tandis que le Sherbrookois Strahinja Gavrilovic effectuera ses débuts professionnels face à Hassan Oseni (1-0-0, 1 K.- O.). Chez les poids moyens, le Repentignois Kevin Menoche (4-0-0, 4 K.-O.) tentera de rester invaincu devant Thad Ridsdill (2-2-0, 1 K.-O.).

Beterbiev affrontera Browne

Le champion unifié des mi-lourds Artur Beterbiev connaît l’identité de son prochain adversaire: l’Américain Marcus Browne. Le duel devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année ou dans les premiers jours de 2022.

Un appel d’offres pour cet affrontement, qui a été tenu le 26 septembre dernier, a été remporté par Top Rank avec un montant de 1 105 000 $.

Beterbiev (16-0, 16 K.-O.) mettra la main sur 70 % de ce montant (773 000 $) contre 30 % pour Browne (24-1, 16 K.-O.), qui est aspiratoire obligatoire au titre WBC (331 500 $). De plus, Top Rank pourra choisir le lieu et la date du combat.

Au départ, on croyait que ce combat était improbable. Beterbiev avait des visées pour un combat d’unification contre le champion WBO, Joe Smith jr. Toutefois, le projet est tombé à l’eau dans les derniers mois.

Un beau défi

Sur papier, on pourrait penser à un combat facile pour Beterbiev. Une marche dans le parc. Toutefois, la réalité est toute autre.

«On ne pourra pas le prendre à la légère, a indiqué Marc Ramsay à ce sujet. Browne est un bon boxeur, dont la principale force est la vitesse. Il a de bonnes habiletés techniques.»

Si le nom de Browne vous dit quelque chose, c’est normal. L’Américain a affronté Jean Pascal pour le titre intérimaire de la WBA en 2019. Le combat avait été arrêté en raison d’une vilaine coupure à Browne après un coup de tête accidentel.

Le Québécois l’avait emporté par décision technique au terme du huitième round. Par la suite, Pascal était devenu champion régulier de cette association.