FOI-SOC-SPO-SURINAME-V-CANADA

Photo : Jonathan David, qui connaît un début de saison du tonnerre à Lille, pourrait être une arme cachée de John Herdman. Crédit : Photo AFP

Soccer

Coupe du monde de 2022: un gros test pour le Canada

Publié | Mis à jour

Le Canada poursuit sa campagne de qualification en vue de la Coupe du monde de 2022 jeudi soir avec son plus gros défi jusqu’à maintenant.

La troupe de John Herdman affrontera le Mexique dans le mythique Estadio Azteca de Mexico.

Le Mexique est actuellement premier de l’octogone avec deux victoires et un match nul pour sept points. Le Canada est second avec cinq points (1 V 2 N) tout comme les États-Unis et le Panama.

Le Canada (51e au monde) n’a jamais battu le Mexique chez lui. Et après cette rencontre, il fera un détour en Jamaïque (59e) dimanche et aura une visite du Panama (68e) au BMO Field de Toronto, mercredi prochain.

Le gardien Milan Borjan, qui a souffert de la COVID-19, n’a pas fait le voyage. C’est le Québécois Maxime Crépeau qui le remplacera. Cyle Larin et Atiba Hutchinson n’y seront pas non plus, tout comme Lucas Cavallini qui est en remise en forme après une blessure.

La suite 

Considérant les adversaires du Canada, il s’agit d’un passage crucial de ce tournoi qui regroupe huit équipes qui disputent toutes 14 rencontres, soit deux contre chacune des nations impliquées.

Au terme de cette seconde fenêtre de compétition, tout le monde aura joué six parties et le classement commencera à se préciser un peu plus.

Il restera une dernière fenêtre en 2021, le mois prochain. Le Canada recevra alors le Costa Rica et le Mexique les 12 et 16 novembre.

Les deux rencontres seront jouées au Commonwealth Stadium d’Edmonton, qui n’est pas reconnu pour être accueillant au cœur du mois de novembre.

La carte cachée

La réponse aux absences offensives de Larin, Hutchinson et Cavallini pourrait bien être Jonathan David, un attaquant de 21 ans qui vient d’Ottawa. Cyle Larin est le meilleur buteur canadien de ces qualifications avec neuf réussites, mais David en a cinq.

À bien des égards, il pourrait être la carte cachée de John Herdman, surtout qu’il connaît un début de saison du tonnerre.

L’Ottavien s’éclate depuis qu’il a rejoint Lille en transfert de La Gantoise, en Belgique, en août 2020. L’an passé, il a récolté 13 buts et 2 passes en 48 matchs sur toutes les compétitions.

Cette année, il totalise six buts en neuf rencontres de Ligue 1. Il a surtout été dominant récemment avec des doublés dans chacun de ses deux derniers matchs et cinq buts en trois parties.

Ses six buts le placent au premier rang des marqueurs de la ligue, à égalité avec Gaëtan Labord de Rennes, et sonnent une certaine renaissance pour Lille qui est actuellement 8e au classement de la Ligue 1 avec 14 points à seulement 4 points de Lens qui est second.