Crédit : AFP

MLB

Astros : du respect pour l’adversaire

Publié | Mis à jour

Envers et contre tous, les Astros sont toujours là. En écartant les White Sox de Chicago, le club de Houston pourrait accéder à la série de championnat de la Ligue américaine pour une cinquième année consécutive.

Devenus les mal-aimés du baseball majeur en raison du désormais célèbre scandale de signaux volés, les Astros ne semblent pas vouloir ralentir. Si leur tricherie a fait de l’ombre sur la conquête de la Série mondiale en 2017, force est d’admettre que l’équipe ne s’est pas écrasée depuis. Loin de là.

«Ils ont une bonne équipe, a toutefois prévenu le joueur d’arrêt-court des Astros Carlos Correa, cité sur le site web du baseball majeur à propos des White Sox. Leur personnel de lanceurs est vraiment bon. Ils ont beaucoup de bons frappeurs dans leur formation. Ainsi, nous devrons y aller et nous assurer de bien faire. Nous savons que cette série sera intéressante, car ils représentent une excellente équipe.»

Le duel entre les Astros et les White Sox sera diffusé à compter de jeudi à 16 h sur les ondes de TVA Sports.

Lors de la récente saison régulière, Houston a remporté cinq des sept matchs disputés contre les White Sox. Les deux équipes étaient cependant privées de bons éléments, dont Luis Robert pour la formation de Chicago.

Des releveurs à surveiller

Dans l’échange impliquant le Québécois Abraham Toro, les Astros ont notamment acquis le releveur Kendall Graveman en provenance des Mariners de Seattle au cours de la saison. Il s’est ajouté à un enclos comptant notamment sur Ryne Stanek, Ryan Pressly et Blake Taylor. Les releveurs pourraient avoir leur mot à dire dans cette série contre les White Sox.

Depuis son arrivée avec les Astros, Graveman n’a pas toujours été dominant, mais il ajoute néanmoins de la profondeur. Dans les faits, le lanceur a surtout éprouvé des difficultés lors d’un match contre ses anciens coéquipiers, le 31 août, à Seattle. Outre cette sortie à oublier, Graveman a cédé seulement quatre points en 22 manches et deux tiers dans l’uniforme des Astros.