Crédit : AFP

LNH

Lafrenière prêt à rebondir

Publié | Mis à jour

Le Québécois Alexis Lafrenière s’apprête à vivre une vraie première saison complète dans la Ligue nationale de hockey (LNH), avec les voyagements et des matchs contre l’ensemble des autres formations du circuit Bettman, et ainsi mettre de côté une première année difficile avec les Rangers de New York.

À sa saison recrue, le natif de Saint-Eustache a amassé 21 points en 56 rencontres. Il a aussi joué l’ensemble de ces duels contre les sept mêmes formations, dans la division Est, formée spécialement pour la campagne 2020-2021 de la LNH, en raison de la COVID-19. 

L’athlète qui soufflera 20 bougies le 11 octobre visitera ainsi plusieurs villes plus au sud et à l’ouest des États-Unis. Il traversera aussi la frontière canado-américaine pour la première fois dans le cadre de ses fonctions de joueur de hockey.

«C’était bizarre comme saison, mais c’est plaisant de pouvoir voyager cette année, a expliqué Lafrenière aux médias, au terme d’une séance d’entraînement des Rangers dans le Rhode Island. Être sur la route en compagnie des autres gars, c’est ce qu’il y a de mieux.»

Il pourra d’ailleurs affronter l’équipe qu’il a encouragée et adorée durant toute son enfance, le 16 octobre au Centre Bell, soit le Canadien de Montréal.

«Mais ce n’est plus le cas», a-t-il admis, sourire en coin, au sujet de son fanatisme.

Un rôle accru 

Lafrenière devrait se voir confier plus de responsabilités à sa deuxième campagne chez les professionnels. Le Québécois a d’ailleurs redoublé d’efforts pour s’améliorer.

«J'ai eu un gros été, de dire Lafrenière. Je suis un peu plus mince et un peu plus rapide, alors je me sens prêt à avoir davantage de responsabilités, mais je dois bien jouer pour que ça se concrétise.»

«Il est très confiant, pas arrogant, mais plutôt relaxe, a mentionné l’entraîneur-chef des Rangers, Gerard Gallant. C'est une bonne chose, pourvu qu'il s'en serve de la bonne manière et qu'il soit prêt pour les matchs. Il est encore jeune, et nous devons l'accompagner pour nous assurer qu'il fasse les bonnes choses.»

Lafrenière a d’ailleurs retrouvé une place comme ailier gauche, là où il est le plus confortable, dans la formation des Rangers. Depuis le début du camp d’entraînement, il patine sur le premier trio de l’équipe, en compagnie de Mika Zibanejad et Chris Kreider, en plus d’obtenir du temps de jeu en avantage numérique et en désavantage numérique.