Canadiens de Montréal

«Je viens ici pour prendre ce rôle-là»

Publié | Mis à jour

Un directeur général a toujours un plan A, un plan B et un plan C en tête. Marc Bergevin a choisi le plan Samuel Montembeault pour regarnir sa profondeur à la position de gardien en l’absence de Carey Price depuis le début du camp.

À un peu plus d’une semaine de l’ouverture de la saison, le 13 octobre, contre les Maple Leafs à Toronto, Price n’a toujours pas bloqué un tir de ses coéquipiers. Au départ, Dominique Ducharme avait bon espoir de le voir rétabli à temps de sa blessure à un genou pour le début de la campagne. Mais le discours a changé.   

«Plus on avance comme ça et moins on a confiance qu’il soit là pour le premier match, a noté l’entraîneur-chef. On ne s’attend pas à une longue absence. Idéalement, il aurait déjà patiné plus à ce point-ci.»

Sans Price, Jake Allen assurera le rôle de gardien partant. Le Néo-Brunswickois partagera le travail avec Montembeault ou Cayden Primeau. Mais le CH n’a pas acquis le Québécois au ballottage des Panthers de la Floride par simple hasard. L’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand devrait distancer Primeau dans la course au troisième gardien de l’organisation.

Le plan se précise également pour les deux derniers matchs préparatoires. Montembeault recevra un premier départ mardi soir à Toronto, alors qu’Allen sera devant le filet pour la visite des Sénateurs d’Ottawa, jeudi, au Centre Bell. 

Point de presse - Ducharme -

Une surprise

Âgé de 24 ans, Montembeault en sera à un deuxième arrêt dans la LNH. Repêché au troisième tour par les Panthers en 2015, il a divisé son temps entre la LNH et la Ligue américaine au cours des quatre dernières saisons.

«J’étais content quand j’ai appris la nouvelle, je ne m’y attendais pas, a expliqué le gardien de 6 pi 3 po. Marc [Bergevin] m’a téléphoné environ 10 minutes après l’heure limite pour le ballottage. Je pensais partir pour la Ligue américaine. Mais j’ai reçu l’appel et j’en suis bien heureux. Mon téléphone a beaucoup sonné depuis deux jours.»

«Je voudrai faire une bonne première impression, a-t-il poursuivi. Je jouerai un match préparatoire. Je ne sais pas ce qui se passe avec Carey. Le plus important pour moi consistera à me donner une chance. Si je peux être le deuxième gardien en début de saison, je chercherai à prouver que je peux jouer dans cette ligue.»

Congestion en Floride

À Sunrise, Montembeault avait glissé dans la hiérarchie de l’équipe avec l’entrée en scène du jeune Spencer Knight, un choix de premier tour en 2019.

«J’ai aimé la Floride, il y a de pires places pour jouer au hockey, a-t-il répliqué. Mais il n’y avait pas de place. Bob [Sergei Bobrovsky] a encore cinq ans à son contrat et il y a l’arrivée de Spencer Knight. La fenêtre se refermait pour moi.»

Montembeault a joué 11 matchs en 2018-2019 et 14 en 2019-2020 avec les Panthers. L’an dernier, il a passé toute la saison dans la Ligue américaine à Syracuse.