HKN-HKO-SPO-2021-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-FIVE

Crédit : AFP

LNH

Coupe Stanley 2022: Colorado ou Tampa?

Coupe Stanley 2022: Colorado ou Tampa?

Michel Godbout

Publié 04 octobre
Mis à jour 04 octobre

Qui gagnera la prochaine coupe Stanley? C’est toujours périlleux de s’aventurer dans ce genre de prédiction. Les facteurs sont tellement nombreux et imprévisibles pour qu’une équipe atteigne non seulement les séries, mais se rende jusqu’au bout pour hisser le grand bol à salade argenté au bout de ses bras. 

On n’a qu’à se servir de la dernière finale comme exemple; la victoire de Tampa n’était pas aussi surprenante que la présence du Canadien dans cette grande finale. Beaucoup d’astres se sont alignés afin que le CH s’y trouve, en tête de file, l’absence de blessés graves.

Combien de bonnes équipes (ou du moins qu’on croit bonnes) ne sont qu’à une blessure à un joueur-clé de s’effondrer? Je vous dirais qu’il y en a plus qu’on pense.

Mais écartant les imprévisibilités, quelles équipes ont les éléments réunis EN CE MOMENT pour se retrouver en grande finale? Et quelle équipe aura le talent, la profondeur et la chance (parce qu’il en faut) pour inscrire son nom sur le trophée de Lord Stanley en 2022? Je plonge....

Colorado vs Tampa 

Analysons les deux équipes trio par trio, duo par duo, gardien par gardien pour voir qui aurait véritablement l’avantage.

ATTAQUANTS 

1er trio Tampa: Ondrej Palat, Brayden Point, Nikita Kucherov

1er trio Colorado: Gabriel Landeskog, Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen

Avantage: Sans doute la comparaison de trio la plus difficile à départager. L’expérience et le succès remporté par celui de Palat-Point-Kucherov nous font vite sauter aux conclusions. Après tout, ce premier trio est responsable de 60,9% de la production offensive du Lightning. Mais attention, celui composé de Landeskog-MacKinnon-Rantanen en produit 68,3%! C’est une marge quand même appréciable en faveur des gars du Colorado. 

Aussi redoutable que sont ces deux trios, je pense que celui de l’Avalanche peut faire plus de dommages à 5 contre 5, donc l’avantage lui appartient.

2e trio Tampa: Alex Killorn, Anthony Cirelli, Steven Stamkos

2e trio Colorado: J.T. Compher, Nazem Kadri, Andre Burakovsky

Avantage: Tampa a un net avantage ici. Alex Killorn est le joueur le plus sous-estimé de cette équipe et est d’une efficacité redoutable, Anthony Cirelli est un jeune talent exceptionnel et Steven Stamkos, même s’il a ralenti, possède toujours son tir précis et un sens affûté pour la compétition. 

Le trio de Compher-Kadri-Burakovsky est loin d’être piqué des vers je vous l’assure, mais il ne se compare pas au niveau de l’expérience (250 matchs de plus de joués pour le trio de Tampa), des points produits (544 points de plus pour Tampa) et des plus et moins (+135 pour Tampa). L’avantage est clair. 

3e trio Tampa: Mathieu Joseph, Ross Colton, Corey Perry

3e trio Colorado: Alex Newhook, Tyson Jost, Valeri Nichushkin

Avantage: Ici, la comparaison est plus qu’intéressante. Tampa a perdu son troisième trio au complet (Gourde-Goodrow-Coleman) et le remplace par un tout nouveau formé de jeunes talents (Joseph-Colton) et d’expérience (Perry). À ce chapitre, le trio de l’Avalanche composé de Newhook-Jost-Nichushkin possède moins d’expérience dans LNH que Perry à lui seul! Sauf que Newhook est un jeune attaquant très prometteur qui pourrait connaître une belle éclosion. 

À Tampa, Joseph et Colton devront faire leurs devoirs défensivement, mais ils ont le potentiel d’être le meilleur 3e trio offensif des deux formations. Malgré tout, pour le moment, léger avantage Colorado.

4e trio Tampa: Patrick Maroon, Pierre-Édouard Bellemare, Taylor Raddysh

4e trio Colorado: Mikhail Maltsev, Darren Helm, Logan O’Connor

Avantage: Depuis plusieurs saisons maintenant, on voit à quel point un 4e trio peut jouer un rôle important au sein d’une équipe. Dans les deux cas qui nous intéressent, c’est le Colorado qui a moins d’expérience (Maltsev a joué 33 matchs, O’Connor 43), mais Helm comblera ce manque même s’il est sur la fin de sa carrière. 

Tampa possède deux valeurs connues en Bellemare et Maroon qui, comme Helm, voit sa pension s’en venir. Raddysh (en lutte avec Boris Katchouk) n’a aucune expérience dans la LNH, mais a montré un beau flair offensif dans les rangs mineurs. Avantage Colorado pour les jeunes jambes qui donneront de l’énergie à l’Avalanche.

DÉFENSEURS 

1er duo Tampa: Victor Hedman, Jan Rutta

1er duo Colorado: Samuel Girard, Cale Makar

Avantage: La réputation de Hedman n’est plus à faire et tout le monde sait à quel point il est dominant. Son partenaire Rutta l’est passablement moins. Avec seulement 162 matchs d’expérience en 5 saisons dans la LNH et à l’âge de 31 ans, je ne vois pas ce duo aussi performant et dynamique que celui de Girard et Makar. Ces deux derniers sont les visages des nouveaux défenseurs du circuit et donnent à l’Avalanche un avantage, même si défensivement ce n’est pas toujours parfait.

2e duo Tampa: Ryan McDonagh, Erik Cernak

2e duo Colorado: Bowen Byram, Erik Johnson

Avantage: Le duo formé de Byram et Johnson est un point d’interrogation pour moi. Byram n’a joué que 19 matchs dans la LNH et n’a que 20 ans, alors que Johnson a 780 matchs d’expérience mais n’a joué qu’à 4 reprises l’an dernier en raison d’une grave commotion cérébrale. 

Comparé à un duo aussi stable que McDonagh et Cernak, je crois que dans l’immédiat le Lightning est avantagé. 

3e duo Tampa: Mikhail Sergachev, Cal Foote

3e duo Colorado: Kurtis MacDermid, Ryan Murray

Avantage: Lorsqu’un jeune défenseur aussi talentueux que Sergachev est sur la troisième paire de défenseurs, cela en dit long sur la profondeur du top 4! Ne serait-ce que pour lui, Tampa a un net avantage sur sa 3e paire comparativement au Colorado.

GARDIENS 

Tampa: Andrei Vasilevskiy, Brian Elliott

Que dire de plus au sujet de Vasilevskiy? Il est à mon avis le meilleur gardien de la LNH, un point c’est tout. Les coupes Stanley et les trophées Vézina dans les casiers vitrés de son salon en sont la preuve. Malgré la puissance de son équipe, on oublie souvent à quel point il est sollicité (31 tirs par match en moyenne).

Là où je trouve que Tampa s’est amélioré par rapport à l’an dernier, c’est avec l’acquisition d’Elliott. Capable d’être un solide second, il n’est pas à son meilleur lorsqu’il enfile plus de cinq matchs de suite, mais pour donner un congé à Vasilevskiy de façon régulière, il sera drôlement efficace.

Colorado: Darcy Kuemper, Pavel Francouz

Je l’ai déjà affirmé dans mon analyse de la section Centrale mais je vais me répéter, l’acquisition de Darcy Kuemper pour palier la perte de Philipp Grubauer se fera sans heurts. Même si ce dernier était un candidat au trophée Vézina, Kuemper est un gardien exceptionnel et surtout méconnu en raison du simple fait qu’il jouait en Arizona et qu’il est blessé plus souvent qu’à son tour. Et c’est sur ce dernier point que l’Avalanche peut être désavantagé, car le gardien numéro un du Lightning se blesse très rarement. 

Par contre, Francouz, qu’on n’a pas vu l’an dernier justement en raison d’une blessure, est hyper compétent lorsqu’en santé. Il est supérieur à Elliott et serait supérieur à lui s’il devait transporter une série.

Avantage: Tampa car Vasilevskiy est dans une autre ligue et sait désormais comment gagner la coupe. 

Le verdict 

Les trios, les duos et les gardiens sont départagés et, sans surprise, les deux équipes sont au coude-à-coude. La possibilité que le Lightning remporte une troisième coupe Stanley est bien réelle. Mais est-ce possible en ces temps modernes du hockey? Trois? Trois coupes de suite dans les années 2000?

Oui, je crois que c’est possible!

Maintenant que je l’ai dit, ils vont probablement échouer (!!), et parce que je ne les ai jamais choisis auparavant (sauf en 2019!!), ils ont une autre raison d’échouer... Mais honnêtement, en ce moment, je crois fermement que c’est Tampa qui a la meilleur chance de soulever la coupe.  

Alors, que la saison commence!