JiC

«Ce ne sera pas un gardien régulier dans la LNH»

Publié | Mis à jour

L’acquisition du gardien Samuel Montembeault au ballottage est un désaveu direct envers Cayden Primeau. 

Du moins, cela ne fait pas de doute selon l’analyste de TVA Sports Éric Fichaud.

• À lire aussi: CH: le trio de Danault réincarné

• À lire aussi: Victor Mete lance une flèche vers le CH

«Ce n’est pas comme si on allait chercher un vétéran de 34 ans en fin de carrière, a-t-il fait valoir, lundi, lors du segment "Le show" à l’émission JiC. C’est un gars de 24 ans, Primeau en a 22. Ce que ça me dit comme message, c’est que, même si Primeau a bien joué à son dernier match, ce n’est pas le gardien de but d’avenir du Canadien de Montréal.» 

Et Fichaud ne croit pas que Primeau réussira à s’établir ailleurs dans la Ligue nationale de hockey. 

«Moi, je ne pense pas qu’il va être un gardien de but régulier dans la Ligue nationale, avec le peu que j’ai vu. C’est certain qu’il a encore du travail à faire, il va aller jouer à Laval. Mais c’est drôle, je disais que cette année, il fallait que Primeau joue 50 matchs au moins avec le Rocket. Là, avec Montembeault qui s’en vient, ça n’arrivera pas!» 

Bien qu’il n’ait pas encore joué à la hauteur de son potentiel au plus haut niveau, le talentueux Montembeault a piqué la curiosité du CH, qui s'intéresse à lui depuis le repêchage de 2015. Il fut un temps où les Panthers de la Floride voyaient grand pour lui. 

«Je peux te dire de source sûre que les Panthers le voyaient comme un genre de Roberto Luongo quand il est arrivé, a confié Fichaud. C’était le meilleur espoir des Panthers, mais, malheureusement, il ne s’est pas développé comme on le pensait.»