Crédit : AFP

NFL

Attention aux Cowboys

Publié | Mis à jour

Leur quart-arrière est en santé, leur porteur de ballon semble enfin redevenu lui-même et leur défensive n’est plus une mauvaise blague. Les Cowboys, forts d’une troisième victoire en quatre matchs cette saison, sont soudain une équipe à surveiller.

En battant les Panthers, jusque-là invaincus, par la marque de 36 à 28 hier, les Cowboys de Dallas ont montré qu’ils pouvaient être efficaces dans toutes les facettes du jeu.

Dak Prescott a lancé quatre passes de touché à quatre cibles différentes, soit Amari Cooper, Dalton Schultz, Cedrick Wilson et Blake Jarwin. La profondeur de son groupe de receveurs ne se dément pas, malgré la perte de Michael Gallup en début de campagne.

Prescott a aussi couru à quatre reprises pour des gains de 35 verges. S’il peut réintégrer cet aspect dans son jeu, il deviendra vraiment difficile à contenir.

Depuis le début de la saison, celui qui s’est remis d’une dévastatrice fracture de la cheville subie la saison dernière n’avait pas vraiment utilisé ses jambes. S’il s’y met, attention!

Elliott dominant

Ce qui frappe encore davantage quant à l’attaque des Cowboys, c’est que le porteur Ezekiel Elliott semble revigoré depuis deux semaines. Il a écrasé les Panthers avec 143 verges au sol et un touché en 20 portées.

Cette récolte s’ajoute à celle de 95 verges de la semaine dernière. Ce n’est sûrement pas un hasard, les Cowboys ayant donné beaucoup plus souvent le ballon à Tony Pollard à la semaine 2. Il y a fort à parier qu’Elliott, fouetté dans son amour-propre par cette affection soudaine pour son réserviste, a compris le message.

Face aux Panthers, Elliott a notamment gagné 47 verges sur une course, sa plus longue depuis sa saison recrue, en 2016. Ses 143 verges constituent d’ailleurs son plus haut total depuis sa récolte de 151 verges, le 11 novembre 2018.

La performance est d’autant plus impressionnante qu’avant la rencontre, les Panthers montraient la meilleure défensive du circuit contre la course, avec seulement 135 verges au sol concédées. Les Cowboys ont explosé pour 245 verges au sol.

Gros jeux défensifs

Défensivement, certains diront que les Cowboys ont concédé 28 points, mais après s’être dotés d’une confortable avance, ils ont levé le pied quelque peu et reposé certains joueurs, jouant ainsi inutilement avec le feu. Leur domination était plus évidente avant ce laisser-aller.

Le demi de coin de 2e année Trevon Diggs semble en mission pour être considéré comme joueur défensif de l’année. Il a ajouté 2 interceptions à sa fiche et en compte déjà 5 cette saison.

D’ailleurs, la défensive des Cowboys domine la ligue avec 10 revirements provoqués. Le front défensif a harcelé le quart-arrière adverse Sam Darnold avec cinq sacs du quart, dont deux de Randy Gregory.

À l’inverse, face au front défensif féroce des Panthers, les Cowboys ont bien protégé Dak Prescott et il n’a été victime d’aucun sac du quart.

Dans la division Est de la conférence nationale, Dallas occupe la position de tête et montre les signes d’une équipe qui ne cédera pas sa place de sitôt.