Zachary Bolduc a inscrit trois points dont deux buts, dans une v

Photo : Même s’il était revenu de St. Louis tard samedi soir, Zachary Bolduc tenait à disputer le match de dimanche contre son ancienne équipe, l’Océanic de Rimouski. Il en a profité pour inscrire trois points, dont deux buts, dans une victoire de 5 à 3 des Remparts. Crédit : Photo Alexandre D’astous, collaboration spéciale

LHJMQ

Bolduc coule l’Océanic

L’attaquant a fait mal à son ancienne équipe avec trois points dans la victoire

Publié | Mis à jour

La veille, Zachary Bolduc avait vanté en long et en large les mérites de l’organisation de l’Océanic de Rimouski et les nombreuses amitiés qu’il y avait tissées lors de ses deux années passées là-bas. Dimanche après-midi, toutefois, il ne leur a fait aucun cadeau.

À son premier match officiel avec les Remparts, Bolduc a terminé la rencontre avec deux buts et une aide pour aider les Diables rouges à vaincre ses anciens coéquipiers au compte de 5 à 3. En fait, il a touché la cible à trois reprises, mais son premier but a été refusé après que la reprise vidéo eut montré qu’il y avait hors-jeu en entrée de territoire.

« Ç’a été un match quand même émotif, a-t-il reconnu après la rencontre. De rejouer un vrai match de saison contre mes anciens coéquipiers c’était le fun, tout comme de renouer avec les partisans ici. Pour être honnête, ça va toujours être spécial de jouer ici à Rimouski. »

Les partenaires de trio de Bolduc ont aussi apporté leur contribution offensive. Théo Rochette a terminé la rencontre avec un but et une passe tandis que Christophe Farmer a récolté deux aides. Pier-Olivier Roy et Xavier Filion ont marqué les autres buts de Québec, alors que Luka Verreault, William Dumoulin et Julien Béland ont répliqué pour l’Océanic.

TRANSACTION ÉQUITABLE

Dans l’ensemble, contre l’Océanic, outre des ratés en désavantage numérique, l’entraîneur-chef Patrick Roy a préféré la sortie de dimanche à celle de vendredi. Il n’a pas caché toutefois que l’impact du retour de son numéro 15 a changé la donne dimanche.

« Il a été dominant. Comme baptême, on pouvait difficilement demander mieux. Souvent, les joueurs arrivent dans leur ancien amphithéâtre et ils sont comme gelés. Lui, il n’était pas gelé pantoute ! Il est arrivé ici et il a donné un bon spectacle. »

Par la suite, Roy a été questionné sur la transaction qui lui a permis de faire l’acquisition de Bolduc alors qu’il avait donné trois choix de première ronde à l’Océanic, dont deux au dernier repêchage qui ont permis à l’équipe du Bas-Saint-Laurent de sélectionner le défenseur Luke Coughlin et l’attaquant Maxime Coursol.

« Sincèrement, l’échange je m’en fous carrément. Ça dure l’espace d’un moment et après on souhaite que les deux équipes sortent gagnantes. Je suis convaincu que l’Océanic est heureux des joueurs qu’ils ont sous la main. De notre côté, on adorait Coughlin et si on avait repêché au quatrième rang, c’est lui qu’on prenait. C’est tout un défenseur et il a un avenir extraordinaire dans la ligue. De notre côté, on est rendus là. Notre noyau de joueurs a 18 ans et Zach cadre parfaitement dans ce qu’on fait. »

EN BREF

Seul joueur des Remparts toujours à un camp professionnel, le défenseur Louis Crevier a disputé un premier match hors-concours dans l’uniforme des Blackhawks de Chicago, contre les Blues de St. Louis, à Kansas City, samedi soir.

Le défenseur format géant a terminé la rencontre avec un différentiel de +2, dans une victoire de 5 à 1 des Hawks. La LNH n’a toutefois pas comptabilisé le temps de jeu lors de cette rencontre.