Crédit : Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Club de foot Montréal

Un mal pour un bien

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal est remonté au classement avec ces trois précieux points, mais ce n’était pas le seul enjeu pour cette équipe.

« C’était un match super important, un match de six points, et on l’a traité comme un match de séries », a souligné le gardien James Pantemis.

« C’était important pour le classement, mais c’était aussi important pour montrer que le match de mercredi n’était qu’une mauvaise journée. »

Il voulait parler de la défaite de 4 à 1 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre. Mais Wilfried Nancy estime que celle-ci a peut-être bien servi son équipe en fin de compte.

Au boulot

« Ce n’est pas par chance qu’on a eu ce résultat, parce que les gars travaillent. Le match contre la Nouvelle-Angleterre, ç’a été un mal pour un bien. On a eu la balle plus qu’on pensait et on a pris quatre buts et les gars ont appris de ça.

« Je suis très content du travail de mon staff après ce match. On aurait pu perdre la tête parce qu’on a pris quatre buts, mais on a préparé le match suivant sereinement.»

Compréhension

Si l’équipe a abordé cette rencontre avec calme malgré un début de rencontre un peu brouillon, c’est grâce à sa lucidité.

Djordje Mihailovic a d’ailleurs vanté l’état d’esprit du groupe.

« Ce qui est bien avec ce groupe, c’est que nous comprenons bien l’importance de chaque situation. On savait qu’on venait de perdre deux matchs de suite.

« On savait qu’Atlanta était en forme et près de nous au classement. On savait qu’une victoire les éloignait de nous et qu’une défaite nous aurait placés dans une situation difficile.»

Record

Dans cette victoire, Djordje Mihailovic a obtenu une passe sur le premier but de Romell Quioto, ce qui lui en fait 13 cette saison. Il a ainsi égalé la marque d’équipe établie par Nacho Piatti en 2018.

« Nacho Piatti est Nacho Piatti. Mais je ne suis pas surpris de ce que fait Djordje, a affirmé Nancy. Ce que j’aime de lui, c’est qu’il s’est amélioré énormément depuis qu’il est arrivé ici. Il écoute et il veut apprendre et ça se traduit sur le terrain », a mentionné Nancy au sujet de Mihailovic.

Le principal intéressé ne faisait pas grand cas de la situation même s’il a esquissé un grand sourire. Pour Mihailovic, c’est d’abord le résultat qui compte.

« La chose la plus importante est l’équipe et mon boulot est de créer le plus de chances possible. Je ne regarde pas trop les statistiques, mais elles disent que je contribue et que je fais bien mon travail.»