Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Les Remparts ratent leur rentrée

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec auraient assurément préféré un scénario différent pour leur premier match devant leurs partisans en 19 mois.

La troupe de Patrick Roy a échappé une avance de 2 à 1 en troisième période en accordant deux buts en moins de deux minutes à l’Océanic de Rimouski qui l’a finalement emporté au compte de 3 à 2. 

Pour l’entraîneur-chef, le match de vendredi était un peu la continuité de ce qu’il avait vu – et un peu moins aimé – lors des matchs hors-concours.

«C’est beau avoir du talent, mais ce n’est pas juste le talent qui va nous faire gagner. Il va falloir être meilleurs dans nos batailles à un contre un. On cogne sur le clou et depuis le début des matchs hors-concours, ça m’agace un peu. Il faut être vraiment meilleurs à ce niveau. Je suis content, pas de perdre, mais qu’on se rende compte que la réalité va nous rattraper si on n’est pas meilleurs dans nos compétitions à un contre un.»

Dans le camp de l’Océanic, l’entraîneur-chef Serge Beausoleil estimait que son équipe a mis du temps à se mettre en marche.

«Les gars savaient qu’ils pouvaient mieux faire, je suis content de la façon que les gars ont rebondi en troisième, c’est un gros match sur la route pour débuter la saison.»

C’est Julien Béland qui a inscrit le but victorieux en troisième période. Jacob Mathieu et Cam Thomson ont aussi marqué pour l’Océanic tandis que la réplique est venue de Théo Rochette et Zachary Gravel pour les Remparts.

D’ailleurs, le match a débuté avec 45 minutes de retard en raison des cérémonies d’ouverture, mais également d’un délai d’une demi-heure demandé par les Remparts en raison de la longue file d’attente à l’entrée en raison de l’application du passeport vaccinal.

Les Saguenéens sauvent les meubles en troisième

Par ailleurs, les Saguenéens de Chicoutimi ont défait le Drakkar de Baie-Comeau 3 à 2, à l’occasion du match d’ouverture, vendredi soir. 

Les Sags ont inscrit pas moins de trois buts sans riposte en troisième pour se faufiler tranquillement avec la victoire.

Le Drakkar a ouvert rapidement le pointage quand le capitaine Jacob Gaucher a glissé la rondelle sous le bras du gardien russe, Sergei Litvinov. Le numéro 30 des Bleuets ne s’est pas pour autant laissé intimider par ce premier but, alors qu’il a gardé son équipe dans le match en première, effectuant 10 arrêts.

Après 20 minutes, les deux équipes ont retraité aux vestiaires avec un tableau indicateur affichant 1 à 0.

La troupe de Yanick Jean est revenue fouettée en deuxième. Contrairement au premier vingt, les Sags se sont montrés entreprenants dans les cinq premières minutes de la période. Ils se sont toutefois butés à un Olivier Adam en grande forme pour Baie-Comeau. La formation du Saguenay n’a pas été capable de profiter de ses deux avantages numériques dans cette période.

Avec moins de deux minutes à faire en deuxième, les hommes de Yanick se sont fait surprendre. Xavier Fortin a creusé l’écart en complétant une belle possession de rondelle de son équipe en zone offensive.

Quarante minutes après le début de la partie, les visiteurs étaient en avant 2 à 0.

Une remontée inespérée

Il a fallu attendre le troisième tiers pour voir les Bleuets inscrire leur premier but de la saison. C’est Matej Kaslik qui a récupéré une rondelle près du filet pour réduire l’écart à 2 à 1. Le but a réveillé d’un coup tous les partisans présents à Chicoutimi, qui n’ont plus jamais cessé de croire en une remontée de leur équipe.

La recrue de 17 ans, Jacob Newcomb, a ensuite fait retentir la lumière rouge une seconde fois pour l’alignement de Yanick Jean. Quelques minutes plus tard, Loris Rafanomezantsoa a fait bouger les cordages pour permettre aux Bleus de prendre les devants 3 à 2 de manière in extremis.