Crédit : Photo AFP

LNH

Un futur prometteur pour Lucas Raymond

Publié | Mis à jour

Le jeune Suédois Lucas Raymond commence à intriguer les partisans de hockey à Detroit, mais aussi certains coéquipiers des Red Wings.

«Il est super, a ainsi mentionné Robby Fabbri, à propos de Raymond, repêché quatrième au total lors du repêchage de 2020. Pour un jeune comme lui, arriver de la sorte et être aussi en confiance, c’est important, car c’est de cette manière qu’il peut s'illustrer.»

Les Red Wings l’ont emporté 6 à 2 sur les Sabres de Buffalo, jeudi soir, principalement en raison du trio composé par Raymond, Fabbri et Pius Suter.

«Quand il joue avec confiance, il rend notre travail beaucoup plus facile», a ajouté Fabbri, cité sur le site web des Red Wings.

Le trio d'attaquants a contribué à trois filets des Wings dans le gain. Dans le cas de Raymond, il a marqué un but et récolté une mention d’aide.

Âgé de seulement 19 ans, le jeune homme pourrait retourner en Suède pour continuer à peaufiner son jeu. Toutefois, selon l’entraineur-chef des Red Wings, Jeff Blashill, c’est un joueur qui pourrait aisément évoluer en Amérique du Nord.

«Il joue bien dans les deux sens de la patinoire, a analysé Blashill. Ces joueurs sont facilement transférables, car ils savent comment créer de l’offensive efficacement.»

Chimie visible

Si Raymond retourne effectivement dans son pays natal pour l’année, les deux autres membres du trio, eux, semblent déjà être sur la même longueur d’onde.

«Je crois que ‘’Suts’’ peut fabriquer des jeux et que ‘’Fabbs’’ peut marquer des buts. Nous allons trouver celui qui jouera sur le côté droit», a mentionné Blashill.

Suter, après s’être démarqué en tant que recrue dans la Ligue nationale de hockey chez les Blackhawks de Chicago l’an dernier, pourra avoir un plus grand rôle dans une équipe moins profonde.

«C’est assurément mon but d’être dans toutes ces situations, a dit Suter. Évidemment, il est toujours tôt, c’est le début, alors on a beaucoup de chemin à faire.»

«Il est intelligent, c’est un fabricant de jeu, a pour sa part décrit Blashill, au sujet de Suter. Il est solide sur son bâton pour un gars de petit gabarit. Il peut évidemment jouer sur l’avantage et le désavantage numérique. Il a beaucoup d’attributs et il impressionne jusqu’à maintenant.»

Éviter les blessures

Du côté de Fabbri, qui a fait vibrer les cordages à deux reprises face aux Sabres, il représente toujours un point d’interrogation, car il a souvent été sur la touche au cours de sa jeune carrière.

Le joueur de 25 ans n’a pas joué depuis le 3 avril dernier en raison d’une blessure au haut du corps, mais son entraineur a assuré qu’il était dans une forme resplendissante.

«La principale chose avec ‘’Fabbs’’, c’est son niveau de compétitivité, qui est remarquable, a souligné Blashill. Il a travaillé fort tout l’été et je crois que son corps est dans la meilleure forme qu’il a connue depuis qu’il est un professionnel.»