Crédit : Photo d'archives, JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

LHJMQ

James Malatesta est affamé

Publié | Mis à jour

James Malatesta a goûté à la Ligue nationale de hockey pour la première fois et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a croqué à pleines dents.

L’attaquant des Remparts de Québec a fait bonne impression auprès de l’état-major des Blue Jackets de Columbus qui l’ont récompensé en lui offrant l’opportunité de disputer un match hors-concours face aux Sabres de Buffalo, mardi dernier.

Au final, le Montréalais a passé un peu plus de 15 minutes sur la patinoire, décoché deux tirs au but et distribué une mise en échec en plus de terminer avec un différentiel de -1.

Motivé

Le lendemain, ils l’ont retourné dans la LHJMQ mais non sans lui confirmer qu’ils avaient apprécié sa tenue au camp.

«Ils m’ont dit de continuer à jouer avec intensité comme je l’ai fait au camp puisqu’ils ont aimé mon style de jeu. Ils veulent maintenant que je continue comme ça à Québec et que j’aie une grosse saison», a-t-il mentionné vendredi matin, à quelques heures du premier match de la saison des Remparts de Québec.

Malatesta est donc revenu à Québec jeudi soir avec la certitude qu’il a ce qu’il faut pour, un jour, évoluer de façon régulière dans le circuit Bettman.

«Quand ils nous ont dit qu’il y aurait des matchs hors-concours mais que ce n’est pas tout le monde qui jouerait, mon rêve était de jouer. Pour moi, c’était un peu comme mon premier match dans la LNH. J’ai pu goûter à la LNH, jouer devant les spectateurs et avec des joueurs de la LNH. Maintenant, je suis affamé d’y retourner et de jouer avec eux.»

Camp mouvementé

Son camp n’a toutefois pas été de tout repos. Lors du tournoi des recrues, disputé à Traverse City, il a distribué une mise en échec à l’espoir des Red Wings de Detroit Jared McIsaac et ce dernier a lourdement chuté dans la bande, demeurant ensuite au sol pendant plusieurs minutes avant d’être escorté en civière.

«C’est quelque chose que tu ne veux pas voir. J’avais vu ce genre d’incident dans ma carrière, mais ce n’était jamais moi qui en faisait partie. Mon intention n’a jamais été de lui faire mal et après le match, j’étais inquiet. Je l’ai texté et il m’a dit qu’il était correct.»

Dès le match suivant, face aux espoirs des Maple Leafs de Toronto, l’ailier de 18 ans a inscrit trois buts dans une victoire de 6-4 des siens.

«De savoir qu’il était correct m’a permis de passer à autre chose. Pour ce qui est du match, Cole Sillinger et Yegor Chinakhov n’étaient pas là donc ça m’a permis de jouer sur le premier trio. J’ai saisi l’opportunité et j’ai essayé de faire du mieux que je pouvais.»