Canadiens de Montréal

«Il n'a pas donné son 100% depuis le début du camp»

Publié | Mis à jour

En l’envoyant dans la mêlée, vendredi, face aux Sénateurs d’Ottawa, les Canadiens de Montréal ont envoyé un message clair à l’attaquant Ryan Poehling, qui devrait disputer deux matchs en autant de soirs. 

En effet, le joueur de centre est flanqué des joueurs du Rocket de Laval Alex Belzile et Lukas Vejdemo sur le troisième trio pour cette rencontre, alors qu’on semble donner de plus en plus de responsabilités au Québécois Rafael Harvey-Pinard.  

L’analyste Alexandre Picard affirme d'ailleurs que cette décision risque de faire réfléchir le jeune joueur de centre. 

«S’il joue à Montréal, il va jouer sur un quatrième trio, a-t-il expliqué sur les ondes de TVA Sports. Il va jouer avec des joueurs qui jouent comme Belzile, comme Vejdemo. Je pense que tu veux le voir dans cet environnement-là.»

«Mais de jouer deux matchs consécutifs, tu te demandes ce que tu fais qui n’est pas correct. Est-ce que mon intensité est là?» 

Et cette intensité, Picard estime qu’il ne l’a toujours pas vu chez Poehling cette année. 

«Je ne pense pas qu’il a donné son 100% depuis le début du camp. Si tu es parmi les 12 premiers, c’est que tu es très bon, que tu as donné ton 100% et que tu es constant. Ce sont des choses que Poehling ne fait pas en ce moment», ajoute l’ancien joueur professionnel. 

L’animateur Dave Morissette ne semblait toutefois pas du même avis.

«Le jeune est nerveux. Si je suis Poehling, les matchs, je veux tous les jouer. Je veux me faire valoir. Je me souviens de mon premier camp à Montréal et j’étais content quand on me disait que j’allais jouer.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.