BBA-BBN-BBO-SPO-BALTIMORE-ORIOLES-V-TORONTO-BLUE-JAYS

Photo : À ce jour, Marcus Siemen a porté à 43 reprises la veste réservée au frappeur de la longue balle. Crédit : Photo AFP

MLB

Blue Jays: de grosses décisions à venir

Les Jays pourraient perdre Semien et Ray durant la saison morte

Publié | Mis à jour

La saison 2021 des Blue Jays n’est pas encore terminée, mais on peut déjà s’attendre à des mouvements de personnel durant la saison morte.  

Le directeur général Ross Atkins aura deux dossiers chauds sur son bureau : ceux du deuxième-but Marcus Semien et du lanceur Robbie Ray. Les deux joueurs deviennent joueurs autonomes à la fin de la présente campagne.

Est-ce que les Blue Jays pourront garder les deux ? Ça va être difficile. 

Semien connaît la meilleure saison de sa carrière. Après le match de mercredi contre les Yankees, il montrait une moyenne de ,267 avec 44 circuits et 101 points produits, deux sommets en carrière. 

Il a eu son mot à dire dans les succès des Blue Jays qui ont été une machine à fabriquer des points en 2021. 

Défensivement, il a été fiable tout en épaulant Vladimir Guerrero jr qui devait apprivoiser une nouvelle position du côté droit de l’avant-champ. 

Le 30 janvier dernier, Semien avait accepté une offre d’une saison pour 18 millions $. Si les Blue Jays souhaitent conserver les droits du vétéran de 30 ans, la facture pourrait être salée. 

Selon le site Spotrac, sa valeur actuelle sur le marché est évaluée à 19,5 M$ par saison. Ce ne serait pas une grosse augmentation salariale. 

Si les Jays décidaient de le laisser aller, ils pourraient se lancer à la poursuite d’un autre joueur. Le marché des joueurs autonomes sera très bien garni. Trevor Story, Javier Baez, Carlos Correa, Kris Bryant et Corey Seager seront tous libres comme l’air. 

Par contre, Atkins ne peut pas manquer son coup. Il ne peut pas laisser partir Semien sans le remplacer par un joueur du même calibre. 

Ça pourrait laisser un trou béant au milieu de son avant-champ et de son alignement partant. 

Ray : autre dilemme 

Ce qui nous amène au cas du lanceur Robbie Ray. Un autre qui a fait passer Atkins pour un génie en 2021. 

Ray, qui tentera de menotter les frappeurs des Yankees ce soir, a connu une saison régulière au-dessus des attentes. Avec sa fiche de 13-6 et sa moyenne de points mérités de 2,68, il fera partie des candidats pour l’obtention du trophée Cy Young dans l’Américaine. 

Ses performances ont aidé les Torontois à se garder la tête hors de l’eau. Bref, sa contribution a été cruciale dans les succès des Blue Jays. 

Ceux-ci l’ont eu à un bon prix pour la présente saison, mais ils pourraient devoir payer plus du double pour le garder à Toronto. À 8 millions $, il est l’une des belles aubaines chez les partants cette année. 

Par contre, toujours selon le site Spotrac, il pourrait toucher près de 18 millions $ en 2022. Une augmentation salariale plus qu’appréciable. Pour un pacte de cinq ans, on parlerait de 90 millions $. 

Il serait surprenant qu’Atkins décide de se lancer dans une surenchère pour Ray. C’est sûr qu’il va lui faire une offre, mais sera-t-elle assez généreuse au goût du lanceur gaucher ? C’est à voir.