JiC

CH: «Guhle, c'est un Victor Hedman 7/10!»

Publié | Mis à jour

La performance digne d’un vétéran de Kaiden Guhle face aux Maple Leafs de Toronto, lundi dernier, a fait saliver partisans et observateurs, en plus d'inspirer des comparaisons et prédictions de tout genre au sujet du prometteur espoir. 

Les journalistes de TVA Sports Anthony Martineau et Nicolas Cloutier se sont mouillés, mercredi, lors de leur segment «Les Recrues» à l’émission JiC. La question exacte à laquelle ils ont répondu est la suivante : «À quel genre de défenseur actuel dans la LNH ressemblera Guhle?»

• À lire aussi: «Je n’essaierai pas d’être Weber»

• À lire aussi: La carte cachée du Tricolore

Cloutier s’est prononcé le premier. Son choix? Jakob Chychrun, des Coyotes de l’Arizona. 

«Ils ont essentiellement le même gabarit, a commencé le journaliste. Guhle fait 6 pi 3 po, l’autre fait 6 pi 2 po. Et à leur année de repêchage, Guhle, c’était 40 points en 64 parties jouées contre 49 en 62 pour Chychrun, mais les deux ont inscrit autant de buts [11].»

Chychrun vient toutefois de connaître une excellente saison sur le plan offensif avec les Coyotes, lui qui a récolté 41 points, dont 18 buts, en 56 matchs. Un exploit difficile à réaliser pour un défenseur dans une campagne écourtée.  

«Chychrun est probablement plus offensif, a concédé Cloutier. Mais ce sont deux bêtes de gym qui peuvent passer une moitié de match sur la patinoire.»

Le journaliste de TVA Sports a terminé en taquinant son collègue, qui remplit bien son veston. 

«Les deux mangent des minutes au rythme que Martineau enfile les poulets entiers après l’entraînement!»

Guhle: talent et robustesse    

Un peu désarçonné par le commentaire, Anthony Martineau a fini par enchaîner avec sa réplique. 

«Vrai que les gabarits sont similaires, a-t-il reconnu. Vrai que les statistiques aussi le sont. Mais Guhle frappe beaucoup plus que Chychrun. Pour ce qui est de l’aspect physique, il me fait beaucoup plus penser à Darnell Nurse, qui est un cheval.

«Trevor Timmins, au lendemain du repêchage, a dit ceci : Guhle est un gars qui peut manger beaucoup de minutes, un gars qui peut prendre de la glace à profusion. Darnell Nurse, je vous rappelle une chose, c’est 62 minutes de temps de glace dans un match en mai dernier.

«Au-delà de tout ça Nurse est mean (méchant) sur la patinoire. C’est un gars qui excelle en relance. Je pense que l’hybride entre l’aspect physique et le jeu offensif est plus similaire entre Nurse et Guhle qu’entre Guhle et Chychrun.» 

Or, Nurse fait partie de l’élite du circuit si l’on se fie au contrat monstrueux d’une valeur annuelle moyenne de 9,25 millions $ qu’il a signé au mois d’août. Une telle comparaison rend ainsi Nicolas Cloutier plus frileux. 

«J’ai un malaise avec le fait de comparer Guhle à un gars qui aurait pu être candidat au Norris l’an dernier. Nurse, c’est un sacré défenseur, regarde le contrat qu’on lui a donné. Je pense qu’aller une petite coche en-dessous, de façon plus prudente, avec Chychrun, c’est un peu plus approprié.» 

Martineau a insisté : l’implication physique de Guhle est davantage comparable à celle de Nurse.

«Chychrun ne frappe pas. L’an dernier, il a asséné 59 mises en échec, contre 117 pour Nurse.»

Cloutier, lui, était d’avis que l’implication physique d’un défenseur ne se limite pas à cette statistique.

«Ben oui, il frappe! C’est un autre fuseau horaire, j’imagine que tu n’as pas vu les matchs des Coyotes», a-t-il ironisé. 

Prédiction enflammée de JiC!    

L’opiniâtre animateur Jean-Charles Lajoie a alors sauté dans la mêlée pour enflammer le plateau avec une affirmation des plus osées. 

«Vous boudez votre plaisir. Kaiden Guhle est carrément un Victor Hedman en force 7/10! Par sa façon de se comporter sur la glace, de découper celle-ci, de s’économiser, de frapper quand c’est le temps, de jouer de son bâton quand c’est le temps, d’appuyer l’attaque quand c’est le temps, d’avoir une excellente première passe... Il fait tout bien!

«C’est un Victor Hedman 7/10 dans la mesure où Hedman, c’est un 10/10!»

Une intervention qui a laissé bouche-bée les deux jeunes journalistes.

Voyez le segment «Les Recrues» au complet dans la vidéo ci-dessus.