Crédit : Photo AFP

LNH

Une prolongation de contrat pour Julien BriseBois

Publié | Mis à jour

Julien BriseBois restera dans le siège du directeur général du Lightning de Tampa Bay pour encore plusieurs saisons. Architecte des deux conquêtes d’affilée du Lightning, BriseBois a logiquement reçu un vote de confiance de son propriétaire, Jeff Vinik.

Pierre LeBrun, du site The Athletic, a publié la nouvelle d’une prolongation de contrat pour BriseBois.

«Je peux confirmer que Julien a un contrat au-delà de la prochaine saison, a dit Vinik au collègue LeBrun. Nous nous sommes entendus pour une prolongation.»

Dans un échange de messages textes avec «Le Journal», le Québécois a offert la même réponse que son grand patron.

«Je confirme que je suis sous contrat avec le Lightning au-delà de la présente saison», a-t-il écrit.

Le Lightning n’a toujours pas écrit un communiqué de presse pour en faire une annonce officielle.

BriseBois a remplacé Steve Yzerman comme DG pour le début de la saison 2018-2019. Il en sera donc à une quatrième saison à ce poste avec le Lightning. L’homme de 44 ans se trouve à Tampa depuis la saison 2010-2011. Au départ, il occupait les fonctions d’adjoint DG.

Et Bergevin?

À Ottawa, le directeur général Pierre Dorion a accepté une prolongation de contrat de trois ans. À St. Louis, Doug Armstrong a dit oui à une prolongation de contrat de cinq ans.

Au cours des derniers jours, trois DG de la LNH ont écrit leur nom au bas d’un nouveau contrat. Des trois, Armstrong et BriseBois sont des gagnants de la coupe Stanley.

À Montréal, Geoff Molson n’a toutefois pas encore réglé le dossier de son directeur général. Marc Bergevin amorcera sa dixième saison comme DG du CH, mais il écoulera également la dernière année de son actuel contrat.

Depuis la participation du CH en finale, Bergevin a laissé planer un doute sur son avenir, évoquant même la possibilité de se retirer. Ce scénario serait toutefois étonnant puisque l’ancien défenseur a encore l’amour et la passion pour son métier. Mais si Molson n’arrivait pas à le convaincre de s’enraciner encore plus longtemps avec le Tricolore, Bergevin se ferait tirer l’oreille rapidement ailleurs dans la LNH.