Football universitaire RSEQ

Un record fou pour Olivier Roy

Publié | Mis à jour

La saison de rêve du quart-arrière Olivier Roy s’est poursuivie samedi dernier, alors que le représentant des Stingers de Concordia a battu le record du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) pour le nombre de verges amassées par la passe durant un match.

Dans un gain en prolongation de 42 à 39 sur le Vert & Or de l’Université Sherbrooke, le jeune homme de 22 ans a lancé pour 580 verges et cinq majeurs. Il a ainsi éclipsé la marque de 557 verges établie par le pivot de McGill Matt Connell en octobre 2007. Il s’agit également de la deuxième meilleure récolte pour un quart sur la scène nationale. 

«C’est un honneur, considérant qu’il y a eu de gros noms qui ont joué dans le RSEQ, a affirmé Roy, quelques jours après son exploit. C’est ça qui fait en sorte que je suis vraiment reconnaissant d’avoir ce record.»

«Jamais je ne m’étais mis ça comme objectif, même dans mes rêves les plus fous, a-t-il ajouté. Je suis heureux que ce soit arrivé, mais je ne travaille pas pour des records et l’objectif est toujours de gagner nos matchs.»

Justement, la victoire à l’arraché face au Vert & Or n’était pas idéale, puisque les Stingers ont permis à leurs rivaux de revenir au pointage et de forcer la tenue d’une prolongation.

«Encore une fois, ce n’était pas la façon que nous nous imaginions gagner, mais nous trouvons le moyen de le faire. Qu’on l’emporte par trois ou 50 points, il s’agit de deux points au classement. C’est tout ce qui compte à la fin.»

Pas seul 

Humble de nature, le natif de la Capitale-Nationale a tenu à souligner qu’il n’a pas réussi ce record seul. Il a vanté la besogne qu’ont abattue ses receveurs de passes.

«Ce n’est plus un secret pour personne que nous avons un groupe de receveurs très talentueux. Ça rend mon travail et celui de nos entraîneurs beaucoup plus faciles.»

Roy a pris un long moment pour envoyer des fleurs à Jeremy Murphy, Tristan Mancini et Jaylan Greaves. Il a aussi parlé du bonheur qu’il a ressenti de voir Jacob Salvail connaître du succès.

«Jacob Salvail et moi, nous avons travaillé tellement fort ensemble cet été. C’est l’un de mes bons amis et je suis tellement heureux de voir que ses efforts se sont traduits sur la feuille de pointage. C’est un des gars qui travaille le plus fort chez nous», a-t-il dit à propos de celui qui a engrangé 190 verges de gains et deux touchés sur sept attrapés face à Sherbrooke.

Place au Rouge et Or 

Sans grande surprise, Roy a reçu le titre de joueur de la semaine en attaque dans le RSEQ, et ce, pour une troisième semaine consécutive. Jusqu’à maintenant en 2021, il a amassé 1418 verges et 13 majeurs.

Il ne pourra toutefois pas remporter cet honneur pour une quatrième fois de suite, puisque les Stingers sont en congé cette semaine. Leur prochain rendez-vous est le dimanche 10 octobre, à Québec, contre le Rouge et Or de l’Université Laval. Il s’agit de la seule formation qui a vaincu Concordia cette année.

«Nous allons avoir un gros deux semaines de préparation. Le Rouge et Or, c’est une grosse équipe. Même s’ils ont perdu leurs deux derniers matchs, je suis persuadé qu’ils vont revenir en force contre McGill cette semaine», a dit Roy, avant d’ajouter que son club peut se permettre de rêver à une rare victoire contre la troupe de Glen Constantin.

«Ça fait une éternité que les Stingers n’ont pas battu le Rouge et Or. Nous sommes toutefois sur une bonne lancée et nous trouvons le moyen de gagner. J’ai confiance en notre groupe et si nous mettons l’effort à l’entraînement, de bonnes choses nous attendent.»