Crédit : AFP

MLB

Toro et les Mariners se faufilent dans la course

Publié | Mis à jour

Et si Abraham Toro, seul Québécois évoluant dans le baseball majeur, parvenait à participer aux éliminatoires...

Les Yankees (89-67), les Red Sox (88-68) et les Blue Jays (87-69) attirent inévitablement l’attention dans cette course folle pour conclure parmi les deux équipes repêchées dans la Ligue américaine.

Or, les Mariners de Seattle, qui ont remporté sept de leurs huit derniers matchs (avant l’affrontement de lundi soir contre les Athletics d’Oakland), demeurent dans la lutte à la suite d’une poussée inespérée. Et dire que celle-ci est survenue durant une séquence de 10 matchs à l’étranger.

«Nous avons encore des matchs à jouer, mais pas beaucoup, et ils seront tous très importants», a convenu les gérant des Mariners, Scott Servais, cité par le Seattle Times.

À propos de Toro, qui évolue régulièrement au deuxième coussin chez les Mariners, il importe de rappeler qu’il connaît un second souffle depuis l’échange qui l’a fait passer de Houston à Seattle, le 27 juillet dernier. 

À ses 54 premiers matchs avec sa nouvelle formation, il a maintenu une moyenne au bâton de ,260, ayant frappé 11 doubles et quatre circuits. Son total de longues balles est ainsi de 10 depuis le début de la campagne.

Conclure à domicile

Comme les Blue Jays, à Toronto, les Mariners ont l’avantage de disputer leurs deux dernières séries de la saison régulière à leur domicile. Après trois matchs contre les A’s et un congé jeudi, ils recevront les Angels de Los Angeles, de vendredi à dimanche.

«De revenir à la maison et d’être devant nos partisans, j’espère qu’ils sont prêts pour que ce soit spécial, a affirmé le lanceur Marco Gonzales, notant sur le site web du club le besoin de compter sur les amateurs de Seattle. Nous sommes prêts à rentrer à la maison et avoir du plaisir. Car si on n’a pas de plaisir à ce temps-ci de l’année, dans cette situation, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas.»

«On espère que nos partisans sont excités face à ce que nous avons été en mesure de faire, a complété Servais. Nous espérons que l’ambiance sera électrique dans le stade.»