Crédit : PHOTO COURTOISIE / ADAM KRUEGER

LCF

Les Alouettes ne peuvent remonter la pente

Publié | Mis à jour

Vernon Adams fils et les Alouettes de Montréal auront tenté jusqu’à la toute fin de rester à la hauteur des Argonauts de Toronto, mais l’équipe locale a conservé son avance pour l’emporter 30 à 27, vendredi soir au BMO Field.

Les Moineaux (2-4) tentaient de retrouver une fiche de ,500 en affrontant leurs grands rivaux torontois (4-3), qui connaissent un bon début de saison.

Fidèle à son habitude, le porteur de ballon William Stanback a tout donné, amassant 100 verges par la course pour une quatrième fois en 2021. Ses 133 verges de gain et son touché au troisième quart ont donné une mince chance aux «Als» de l’emporter.

Dans les deux dernières minutes, Adams a aussi trouvé Jake Wieneke sur une longue remise dans la zone des buts, mais ce fut trop peu trop tard.

De bons «flashs»

En retard 7 à 0, les Alouettes ont amorcé le second quart à la ligne des 40 verges des Argonauts. Adams et ses coéquipiers ont rapidement remonté la moitié de terrain adverse à coup de premiers jeux. Eugene Lewis a capté une passe de 17 verges pour rapprocher un peu la ligne de mêlée.

Le quart-arrière lui-même a ensuite parcouru quelques verges pour amener son équipe à la porte des buts. C’est Lewis qui s’est chargé du point d’exclamation final, recevant l’offrande d’Adams avant de franchir la zone payante.

L’offensive montréalaise a pu être déployée plus tôt que prévu quelques jeux plus tard, puisque Alexandre Gagné a provoqué un échappé aux dépens de Chandler Worthy, qui ramenait un botté de dégagement.

La séquence à l’attaque a finalement permis aux Alouettes de marquer sur un placement.

Bede fait mal à son ancien club

Toronto a aussi connu ses meilleurs moments au deuxième quart en inscrivant deux majeurs. Worthy s’est racheté en parcourant 45 verges pour marquer et D.J. Foster s’est faufilé sur trois verges. L’équipe locale rentrait alors au vestiaire avec une bonne avance de 11 points.

Kurleigh Gittens fils avait donné les devants aux «Argos» en fin de premier quart sur une belle remise de 15 verges de McLeod Bethel-Thompson. Le receveur avait profité de la perte d’équilibre de son couvreur, Monshadrik Hunter, pour inscrire son troisième touché de l’année.

Le reste du match a été l’affaire du Boris Bede. L’ancien des Alouettes a converti trois tentatives de placement au quatrième assaut pour donner une avance insurmontable aux Argonauts.

Les Alouettes resteront loin de leur nid pour leur prochain duel, qui aura lieu le 2 octobre au Stade Tim Hortons, contre les meneurs de l’Association de l’Est, les Tiger-Cats de Hamilton.