HKO-HKN-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS

Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Le CH embauche un défenseur offensif

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal a décidé d’accorder un nouveau départ au défenseur finlandais Sami Niku qui, plus tôt cette semaine, a vu sa relation avec l’organisation des Jets de Winnipeg se terminer abruptement.

Un contrat à deux volets a ainsi été octroyé par le directeur général Marc Bergevin. L'entente d’une saison rapportera 750 000 $ à Niku dans la Ligue nationale de hockey et 425 000 $ dans la Ligue américaine, avec un salaire garanti de 475 000 $, a-t-on précisé.

Le risque semble calculé alors que le Finlandais de 24 ans avait mis la main sur le trophée Eddie-Shore, remis au meilleur défenseur de la Ligue américaine, au terme de la saison 2017-2018. Niku était alors âgé de seulement 21 ans et semblait promis à un bel avenir après avoir récolté 54 points en 76 matchs avec le Moose du Manitoba, tout en conservant un différentiel de +17.

Malgré son statut de recrue et son rôle à la ligne bleue, il avait d’ailleurs été, cette saison-là, le deuxième meilleur pointeur de son équipe, derrière l’attaquant Mason Appleton.

«C’est un joueur dynamique, avec des qualités de patineur et une bonne vision, avait d’ailleurs vanté l’entraîneur québécois Pascal Vincent, à cette époque plus rose, soulignant son adaptation rapide en Amérique du Nord. Il comprend ce qu’on essaie de faire ici, au niveau du système de jeu. C’est un jeune homme intelligent.»

Très peu utilisé

Chez les récents récipiendaires du trophée Eddie-Shore, Zach Redmond, Jake Bean et Ryan Murphy ont suivi Niku. Depuis, le Finlandais a bel et bien joué 54 matchs avec les Jets, puis 38 autres dans la Ligue américaine, toujours avec le Moose sous les ordres de Vincent.

Dans l’uniforme des Jets, Niku a finalement été limité à 10 points, dont deux buts, alors qu’on l’utilisait sporadiquement. En six matchs la saison dernière, il a été blanchi de la feuille de pointage. Son temps passé sur la patinoire a toutefois été, en moyenne, de 12 minutes 58 secondes lors de ces rencontres.

Sélectionné au septième tour (198e au total) par les Jets au repêchage de 2015, le Finlandais compte un autre fait d’armes, ayant aidé son pays à remporter l'or au Championnat mondial junior en 2016.