Boxe

13 en 13 pour Makhmudov!

Publié | Mis à jour

Arslanbek Makhmudov a offert une autre performance à sens unique, hier soir, au Centre Vidéotron.

Le gala était présenté sur les ondes de TVA Sports et TVA Sports direct.   

Le protégé d’Eye of The Tiger Managament (13-0, 13 K.-O.) a été sans pitié face à l’Allemand Erkan Teper (21-4, 13 K.-O.). Il l’a emporté par knockout technique à la fin du premier assaut pour conserver ses titres NABA et NABF des lourds.

Makhmudov a imposé sa puissance dès les premières secondes de l’affrontement. Toutefois, il était clair que Teper n’avait pas d’affaire dans le même ring.

Le Montréalais d’origine russe a fini son travail de démolition dans les derniers instants du premier assaut. Il a envoyé Teper à trois reprises au plancher. Alors qu’il était assis dans son coin, Teper a décidé qu’il en avait assez.

«Je ne suis pas vraiment surpris par ce résultat. Arslanbek était simplement trop fort, a souligné l’entraîneur de Makhmudov, Marc Ramsay. On a constaté que Teper se préparait pour la droite d’Arslanbek.

«Toutefois, lorsqu’il a été frappé par la gauche, il a semblé désemparé. Je suis très content parce que la gauche de mon boxeur n’était pas son point fort à son arrivée en Amérique.»

Selon lui, Makhmudov est prêt pour les gros défis de sa division.

«On devra maintenant hausser la qualité de ses adversaires, a poursuivi Ramsay. Il faudra cependant payer plus cher pour avoir des opposants de meilleur niveau. Ça fait partie du cheminement normal.»

Dans un monde idéal, il aimerait avoir un top 20 mondial devant son poulain. Toutefois, son promoteur Camille Estephan devra sortir son chéquier.

Mbilli sans pitié  

En demi-finale, Christian Mbilli (19-0, 18 K.-O.) a servi une leçon de boxe à l’Espagnol Ronny Landaeta (18-4, 11 K.-O.).

Victoire décisive de Mbilli! -

Le Montréalais d’origine française a gagné par arrêt de l’arbitre au troisième round. Il met ainsi la main sur le titre WBC continental des Amériques. Cette ceinture lui permettra d’améliorer son classement mondial.

Dès les premières secondes du troisième assaut. Mbilli a atteint solidement Landaeta. Par la suite, ce n’était qu’une question de temps avant que le combat ne prenne fin.

«Je m’attendais à un adversaire plus résistant, a reconnu celui qu’on surnomme «Solide». Mon travail au corps a fini par payer. Pour la suite, je suis prêt pour n’importe qui.»

Gala signature  

Au terme du gala, Ramsay a annoncé ses couleurs pour les prochains mois. EOTTM organisera un gala d’importance au mois de décembre au Centre Vidéotron.

«Ce sera un gala signature qui marquera une page d’histoire dans notre organisation, a souligné l’entraîneur d’une douzaine de boxeurs. Ceux qui auront cette opportunité devront être prêts.»

À compter du prochain gala, Ramsay travaillera de concert avec le matchmaker Stéphane Loyer sur la conception de la carte des combats. Tous les adversaires seront scrutés à la loupe.

EOTTM continuera de présenter des galas en région comme ceux à Rimouski et à Shawinigan. Cependant, ceux-ci permettront aux boxeurs de poursuivre leur développement.

Ils serviront également aux pugilistes qui traversent des moments plus difficiles dans leurs carrières. Un concept accepté par Estephan et son bras droit Antonin Décarie.