Canadiens de Montréal

Deux joueurs du CH dans la mire de la LNH

Deux joueurs du CH dans la mire de la LNH

Louis Jean

Publié 23 septembre 2021
Mis à jour 23 septembre 2021

La Ligue nationale de hockey entend sévir contre les joueurs qui utilisent leur bâton abusivement. Plus précisément, on a donné des directives claires aux officiels de sévir contre les double-échecs.        

«Effectivement, il y aura une plus grande sensibilité en ce qui concerne les double-échecs», m’a confié une source de la LNH.

La semaine dernière, lors du camp d’entraînement des officiels à Buffalo, on a présenté un montage vidéo démontrant ce qui ne sera plus toléré dorénavant. Cette même vidéo a été présentée aux directeurs généraux et aux gouverneurs de la LNH. Lorsque les 32 équipes auront reçu pris connaissance de la présentation, celle-ci sera rendue publique pour que les partisans puissent comprendre les points d’emphases et ce qui sera proscrit.

Les double-échecs, un fléau?         

Sans dire que les «cross-check» représentent un problème majeur, plusieurs intervenants jugent qu’il y a eu de l’exagération dernièrement, particulièrement lors des séries éliminatoires la saison dernière. Souvent, le problème majeur est que les vedettes sont les cibles des agresseurs comme ce fut le cas en demi-finale l’été dernier lorsque Nikita Kucherov a goûté à la médecine de Scott Mayfield.

Depuis cinq ans, la moyenne de double-échecs par match a été très stable. Ce type d’infraction représente environ 0,3 punition par rencontre. On risque de voir cette moyenne grimper considérablement si les joueurs ne s’ajustent pas.

La LNH a toujours favorisé l’attaque au profit du jeu défensif. Les double-échecs sont devenus une tactique défensive que l’on cherche à éradiquer; il y a un consensus à ce sujet. Non seulement est-ce une tactique, mais parfois aussi un outil d’intimidation pour décourager les joueurs talentueux d’aller au filet.

Le Canadien visé         

Le Canadien de Montréal pourrait être durement affecté par ce renforcement du règlement. 

Rappelez-vous le premier match de la saison contre les Maple Leafs de Toronto en janvier dernier. Auston Matthews a reçu quelques coups de bâtons de Ben Chiarot et Shea Weber. L’agent de Matthews, Jeff Jackson, était outré de voir qu’aucune punition n’avait été décernée en fin de match.

Coups sur Matthews -

Sans dire qu’ils seront ciblés, Joel Edmundson et Ben Chiarot ont la réputation de jouer du «Sherwood». Shea Weber l’avait également, mais il ne sera plus une préoccupation des joueurs ou des officiels cette saison a tout le moins. Chiarot et Edmundson ont eu vent du désir de la LNH de limiter les coups de bâtons et sont conscients qu’ils devront apporter des changements à leur style de jeu s’ils veulent éviter le cachot cette saison. «Nous n’aimons pas nous concentrer sur des joueurs en particulier, mais il n’y a aucun doute qu’ils utilisent leur bâton considérablement», a reconnu une personne impliquée dans le processus.

Chiarot et Edmundson, deux piliers à la ligne bleue du Canadien, devront trouver un équilibre durant le camp d’entraînement pour continuer de préconiser un style rude et robuste sans toutefois traverser la ligne.